Télévision / Reportages

Partager
À regarder en rafale | Le bureau des légendes
Mathieu Kassovitz incarne un agent secret surnommé Malotru, qui termine une mission de six mois au Moyen-Orient. | Photo : Canal+

À regarder en rafale | Le bureau des légendes

Identité trouble

Par Steve Martin/TV hebdo - 2019-06-05 19:31:52

Pas facile, le métier d’espion, quand on doit risquer sa vie au quotidien et s’enfoncer un peu plus à chaque instant dans une existence qui n’est pas réellement la sienne. Heureusement, ces «légendes» ont appris à la dure, et rien ne peut les faire craquer. Du moins, c’est ce qu’on espère…

 

 

En matière de séries à suspense, la France était, par le passé, loin d’être à la hauteur des pays scandinaves ou de la Grande-Bretagne. Cette série signée Éric Rochant est-elle l’exception qui confirme la règle ou le début d’un temps nouveau pour les thrillers provenant de l’Hexagone?

Au cœur de l’action, deux agents d’infiltration du Bureau des légendes: Guillaume Debailly (surnommé Malotru), incarné avec force et retenue par Mathieu Kassovitz, et la recrue Marina Loiseau (appelée Phénomène), interprétée par la frêle Sarah Giraudeau.

Alors que Malotru arrive au terme d’une mission de six ans en Syrie et en Jordanie, Phénomène entreprend sa première tâche en se rendant en Iran, où elle a pour mandat d’infiltrer le milieu nucléaire iranien.

Pour ces agents formés à la dure et qu’on dit inébranlables, la ligne qui sépare leur vraie vie de celle des identités qu’on leur crée pour les besoins de leurs missions d’espionnage est parfois bien floue. Ainsi, pour Mathieu, amoureux d’une universitaire syrienne de renom (incarnée avec élégance par la belle Zineb Triki), le retour dans son pays d’origine s’annonce difficile. La tâche ne sera pas plus simple pour Phénomène, qui tente de nouer des relations chez les Iraniens sans toutefois se lier à ceux qui l’aideront — malgré eux — à soutirer les précieux secrets qu’elle doit relayer à ses employeurs.

Pour aider les agents à garder le cap, une équipe de veilleurs suit leurs faits et gestes à distance, mais ces «légendes», comme on les appelle, ne sont pas des plus faciles à contrôler. Les situations auxquelles chacun devra faire face auront non seulement des conséquences dans leur vie privée, mais également des ramifications à l’échelle internationale. 

Faits saillants

  • L’épisode clé: saison 3, épisode 10, Marina est séquestrée par un agent du Mossad. Entre-temps, Marie-Jeanne, autrefois référent de Malotru au sein de l’organisation, tente de stopper celui qui a échappé au contrôle du Bureau.
  • Le personnage secondaire qui vole la vedette: Marc Lauré (Gilles Cohen), dit Moule à gaufres, directeur du Renseignement et être d’une complexité étonnante, malgré son air posé. 
  • À voir si vous avez aimé: Homeland, Bodyguard, Envahis (Occupied)
  • Pourquoi regarder la série en rafale? Comme les chapitres d’un bon roman, les épisodes s’enchaînent en nous donnant envie d’aller toujours plus loin dans la vie de ces légendes.

À noter

Les surnoms de plusieurs agents, notamment Malotru, sont tirés du répertoire d’insultes du capitaine Haddock. Par ailleurs, certains événements de la série sont calqués sur l’actualité. Ainsi, le passage avec les combattantes kurdes au cœur de la troisième saison fait revivre un triste moment de la récente histoire du Moyen-Orient. 

  • À voir sur iTunes et en DVD.