Télévision / Reportages

Partager
À tour de rôle: Qu'ont-ils fait depuis?
Francis Reddy et Anne Dorval. © Archives TVA Publications

À tour de rôle: Qu'ont-ils fait depuis?

Les acteurs de «Chambre en ville»

Par Marie-Hélène Goulet/TV Hebdo - 2017-06-12 14:48:15

On peut dire que la pension de Louise, dans Chambres en ville, a été une pépinière de talents. Elle a mis sous les projecteurs les qualités de bien des acteurs et a fait rayonner le charisme de futurs animateurs.




Francis Reddy (Pete Béliveau)
Francis Reddy avait déjà joué dans À plein temps et Les tisserands du pouvoir lorsqu’il a obtenu son célèbre rôle de Pete dans Chambres en ville, mais c’est véritablement ce personnage de bum au grand cœur qui l’a fait aimer du public. Il a d’ailleurs reçu un trophée Artis pour son interprétation en 1996. Par la suite, on a vu le comédien dans les rôles de Stéphane Beauchamps dans Caserne 24 (1998-2001) et de François Lauzière dans Les poupées russes (2002-2007). Il a aussi renoué avec l’écriture de Lise Payette dans Les super mamies (2002-2003), série dans laquelle il campait Marc-Antoine. Depuis une dizaine d’années, il se consacre à son travail d’animateur: il a été à la barre des émissions Tous pour un (2007), Des kiwis et des hommes (2005-2012) et Les gourmands (2016).


Anne Dorval (Lola Corbeil)
Qui aurait pu prévoir que l’interprète de la caractérielle Lola Corbeil aurait une carrière aussi riche et diversifiée? Une fois le tournage de Chambres en ville terminé, Anne Dorval n’a pas cessé d’enchaîner les rôles. Elle a incarné Lucie Chabot dans Virginie (1996-2002), Angèle Fortin dans Emma (2002-2003), Catherine Laplante dans Grande Ourse (2004) et Valérie dans Rumeurs (2003-2004). Elle a ensuite campé les jumelles Criquette et Ashley Rockwell, des personnages «hystérico-comiques» dans Le cœur a ses raisons (2005-2007). Dans cette série, elle jouait aux côtés de Marc Labrèche, avec qui elle a aussi participé à l’aventure des Bobos (2012-2013). Toutefois, c’est grâce à son personnage de Nathalie Rivard, dans Les Parent (2008-2016), qu’elle a remporté le plus de récompenses, c’est-à-dire cinq trophées Artis et deux Gémeaux.


Marie-Josée Croze (Noémie Vanasse)
Marie-Josée Croze s’est jointe à la distribution de Chambres en ville en 1993, dans la cinquième saison. La comédienne, qui venait de connaître le succès grâce au film La Florida, incarnait Noémie Vanasse. Le septième art est resté son grand amour; en effet, on ne l’a revue à la télévision que dans la peau de France, dans Montréal P.Q. (1992-1994), et de Nadine Mallette, dans Le masque (1997). Après son triomphe à Cannes, en 2003, pour sa prestation dans Les invasions barbares, les propositions de films se sont multipliées pour elle. Toutefois, elle campe Sandrine dans la nouvelle série Jack Ryan, produite par Amazon et Studio Paramount Television, qui a été tournée au Québec ce printemps.


Gregory Charles (Julien Philippe)
Comme l’intellectuel Julien était charmant lorsqu’il se mettait au piano de la pension de Louise! Ce rôle a été le premier que Gregory Charles a tenu à la télévision — et un des rares, puisque l’artiste multidisciplinaire a par la suite préféré l’animation au jeu. Il a bien participé à l’aventure Graffiti (1992-1995), dans la peau de Roger O’Connell, et fait une apparition dans Caméra café en 2011, en tant qu’idole de Sylvain (Stéphane E. Roy), mais il a obtenu ses plus grands succès au petit écran à la barre des émissions Les débrouillards (1990-2001), Que le meilleur gagne (1993-1996), Chabada (1995), La cour des grands (2008), Virtuose (2016-2017) et Crescendo (2016).


Patricia Paquin (Geneviève Lacoste)
Chambres en ville a la particularité d’avoir fait connaître plusieurs jeunes talentueux qui n’ont pas nécessairement fait carrière dans le domaine du jeu. C’est le cas de Patricia Paquin, dont l’énergique Geneviève Lacoste a été le seul rôle. Cela n’empêche pas la communicatrice d’avoir fait sa marque au petit écran, dans Flash (1995-2006), ainsi qu’à la radio de Rythme FM et Rouge FM.


Vincent Graton (Gabriel Lévesque)
Lorsqu’il est arrivé chez Louise, dans la troisième saison, le chambreur Gabriel Lévesque était un jeune homme troublé. Juste avant la fin de Chambres en ville, Vincent Graton a prêté ses traits à Olivier Graham dans Le retour (1996-2001), puis il s’est joint à la distribution de La part des anges (1998-1999) dans le rôle de Jérôme Paradis. Il a incarné Jacques dans la série culte La vie, la vie (2001-2002) avant de se lancer dans l’aventure de 15 saisons qu’a été L’auberge du chien noir (2003-2017). Dans la dernière saison d’Au secours de Béatrice (depuis 2014), il a campé un autre Gabriel, Gabriel Robert, un homme autoritaire et manipulateur.


Titre: Chambres en ville
Réalisateurs: Marlène Lemire et Jacques Payette
Scénaristes: Sylvie et Lise Payette
Nombre de saisons: 7
Diffusion: de 1989 à 1996