Télévision / Reportages

Partager
Alegria: un vent de changement | L'histoire d'une renaissance
Photo : © ARTV

Alegria: un vent de changement | L'histoire d'une renaissance

Samedi 8 juin à 19 h, Radio-Canada

Par Annie Hogue/TV hebdo - 2019-06-04 22:28:30

Alegría, le mythique spectacle du Cirque du Soleil, célèbre ses 25 ans. Pour l’occasion, il reprend vie dans une nouvelle version. Valérie Roberts nous entraîne dans les coulisses de cette production à grand déploiement pour nous la faire découvrir de l’intérieur.

 

Chaque spectacle du Cirque du Soleil nous invite à entrer dans un univers magique pour vivre une expérience mémorable. Parmi toutes les créations de la troupe, Alegría demeure la plus populaire. Mise en scène par Franco Dragone, elle a vu le jour en 1994. Elle a été présentée partout sur la planète, et 14 millions de spectateurs y ont assisté. La musique, l’univers magique, les numéros époustouflants, les costumes, les maquillages… tout a contribué à l’immense succès de cette production, dont la dernière représentation a eu lieu en 2013. 

Un nouveau souffle

Depuis près d’un an, le Cirque du Soleil travaille à remettre Alegría sur pied. Vingt-cinq ans après la création du spectacle qui a captivé les spectateurs du monde entier, une nouvelle génération pourra le découvrir et se laisser émerveiller à son tour. Dans le documentaire Alegría: Un vent de changement, Valérie Roberts nous propose de voir toutes les étapes de préparation et de production: les rencontres, les prises de décisions, les répétitions, les arrangements musicaux, la création des décors et des costumes, et plus encore.

Dès le début, la compagnie a décidé qu’il fallait donner un nouveau souffle au spectacle afin qu’il soit au goût du jour et que le public n’ait pas l’impression d’assister à quelque chose de réchauffé. Ensuite, le processus s’est enclenché. Le documentaire commence par la première réunion de création, le 13 juin 2018, à laquelle assistent Jean-Guy Legault, le metteur en scène du nouveau spectacle, et Daniel Ross, le directeur de création. La mission de ces deux hommes et de leur grande équipe est délicate: reprendre le spectacle et le mettre à jour sans le dénaturer ou en modifier l’essence.

Entre tradition et nouveauté

«Ce qui est intéressant, c’est que le propos d’Alegría — la volonté de changement, celle de pousser, de créer quelque chose de nouveau, de bousculer l’ordre établi — est toujours d’actualité», mentionne Jean-Guy Legault. 

Alegría raconte l’histoire de Monsieur Fleur, un fou qui, se trouvant dans une monarchie sans roi, croit qu’il devrait gouverner le royaume. Une des premières étapes de la création d’Alegría consiste à trouver l’interprète de ce personnage. Le documentaire nous permet de suivre le processus d’audition. On se rend aussi du côté de l’atelier des costumes, où Dominique Lemieux, la conceptrice, a le mandat de redessiner les vêtements qu’elle a créés il y a 25 ans. Elle n’est pas la seule membre de l’équipe du premier spectacle à effectuer un retour. Émilie Therrien, notamment, était l’une des artistes d’Alegría. Aujourd’hui, 25 ans plus tard, elle fait toujours partie du Cirque du Soleil à titre de chorégraphe acrobatique et conceptrice des performances acrobatiques. Même si elle sait qu’elle ne montera pas sur scène le soir de la première, elle est tout aussi enthousiaste et tient à ce que tout soit parfait!

Un des éléments les plus importants de la production demeure la musique. On accompagne Jean-Phi Goncalves, le directeur musical, et les deux chanteuses au cours de leur processus créatif et des répétitions.

Le compte à rebours

À mesure que les semaines passent, le rythme s’accélère, et on sent l’excitation grandir dans l’équipe. Le documentaire nous amène jusqu’au soir de première. On nous montre des images de celle-ci parallèlement à des images des répétitions et de tout le travail accompli pour se rendre jusque là. Il aura fallu des mois de travail. Cette soirée sous le Grand Chapiteau est une réussite pour le Cirque du Soleil, qui a su renouveler le spectacle. Ce dernier sera assurément un des plus courus de la compagnie!

Un travail colossal

Comme on le constate dans le documentaire, la tâche nécessaire pour redonner vie au spectacle Alegría était colossale. Tout a été repensé, notamment les costumes. On en compte une centaine, et chacun demande environ un mois de préparation. On a aussi retravaillé les arrangements musicaux, même ceux de la populaire chanson Alegría, laquelle avait reçu une nomination aux Grammy Awards, en 1995.