Télévision / Reportages

Partager
«Au secours de Béatrice»: Accepter le changement
Benoît (Gabriel Arcand) a du mal à accepter la relation de Béatrice (Sophie Lorain) et Gabriel (Vincent Graton). © Véro Boncompagni

«Au secours de Béatrice»: Accepter le changement

Mercredi 18 janvier 20 h, TVA

Par Annie Hogue/TV Hebdo - 2017-01-05 14:56:28

Béatrice est étourdie par la vitesse à laquelle sa relation avec Gabriel se transforme. Pourquoi hésite-t-elle tant à afficher ses sentiments? Caroline et Olivier-Luc s’ajustent à leur nouvelle vie avec Dana, et l’arrivée de Martine comme directrice du DSS à Saint-Hippolyte est loin de plaire à Benoît. 

Béatrice a accepté d’aller souper en compagnie de Gabriel, le spécialiste des dons d’organes dont elle a récemment fait la connaissance. «Béatrice est très excitée par sa nouvelle relation.

Gabriel et elle sont ensemble depuis quelques semaines lorsqu’on les retrouve. Même si cette relation plaît beaucoup à Béatrice, elle trouve que les choses vont vite, bien plus vite que ce à quoi elle s’attendait. Il y a longtemps qu’elle n’a pas vécu une relation aussi passionnée, mais ça ne l’empêche pas de figer au moment où Gabriel lui dit pour la première fois “je t’aime”», révèle l’auteure, Francine Tougas. Ce sera une des choses dont Béatrice voudra discuter avec Monsieur P. Pourquoi ne se sent-elle pas capable de répondre à Gabriel ou d’afficher elle aussi ses sentiments à son égard? Est-ce parce qu’elle n’est pas aussi amoureuse qu’elle le pense ou simplement parce qu’elle a oublié comment laisser de tels mots sortir de sa bouche?

Un dur moment pour Benoît

La relation amoureuse entre Gabriel et Béatrice ne fait pas nécessairement plaisir à Benoît. Il était heureux d’avoir pu se rapprocher de Béatrice à la fin de l’automne, mais voilà qu’elle a maintenant quelqu’un d’autre avec qui occuper ses soirées. Il y a, en outre, l’arrivée de Martine Cournoyer au DSS qui le dérange. «C’est vrai que Martine débarque avec ses gros sabots, mais Benoît a eu sa chance. Il a d’abord dit à tout le monde que le poste de directeur ne l’intéressait pas avant de poser sa candidature à la dernière seconde. Benoît va se plaindre de tout cela à Béatrice, qui ne se montre pas du tout empathique à sa cause. Elle va plutôt lui faire des reproches, et leur conversation finira par les rendre tous les deux très mal à l’aise», indique l’auteure.

Entre Ginette et Bernadette, ça devient aussi très compliqué. On a vu Bernadette retrouver le sourire, faire la paix avec Béatrice et se résoudre à accepter les demandes de Bernard. Mais les semaines ont passé, et elle remet tout en question. Elle a trouvé un condo à son goût, mais elle n’est plus certaine d’avoir envie de l’acheter. «On retrouve la Bernadette désagréable du début de saison. Gin ne sait vraiment plus comment la prendre. Un moment, elle est de bonne humeur et elle fait des projets, et l’instant d’après, elle change d’humeur, et on ne peut plus rien lui dire.» Bernadette est toujours en congé de maladie, et être enfermée à ne rien faire à longueur de journée ne lui ressemble pas. «On la sent comme une lionne en cage. L’urgence déborde une fois de plus, et Béatrice va lui proposer de revenir au travail. Cela va donner une nouvelle énergie à Bernadette, mais est-ce que ce sera suffisant pour que tout redevienne comme avant entre Gin et elle?» se demande Francine Tougas.

L’arrivée de Dana

Caroline n’a pu se résoudre à voir la petite Dana — l’enfant qu’elle a portée — être placée en famille d’accueil chez des inconnus. Légalement, Caroline est toujours la mère officielle de Dana, mais Olivier-Luc et elle ont tout de même rempli une demande pour accueillir la petite chez eux, le temps que la situation se clarifie. «Ce sera très émouvant de voir Caroline s’occuper de Dana. Pour Véronique et Olivier-Luc, qui vivent aussi à l’appartement, ce n’est pas facile de travailler, d’étudier et d’essayer de dormir avec un bébé qui pleure beaucoup. Mais tout le monde s’ajuste, et même si Caroline a pour projet de reprendre ses études et de retourner travailler à temps partiel au DSS, pour le moment elle s’occupe à temps plein de la petite, et elle ne s’en plaint pas du tout», souligne Francine Tougas.

Nous avons appris au dernier épisode de l’automne qu’Isabelle souffre de sclérose en plaques. Comme elle a une fracture en plus, elle ne peut vivre seule. Christophe lui propose de venir s’installer chez lui. Quant à Lucie, elle reçoit une invitation du Dr Jodoin devant témoins. «Elle sera obligée de réfléchir et de prendre position par rapport à leur “amitié”».