Télévision / Reportages

Partager
Des séries en rafale pour les jours de pluie
Kevin Spacey, «House of Cards» © Netflix

Des séries en rafale pour les jours de pluie

Steve Martin / TV Hebdo - 2014-04-28 14:23:05

Avec le retour du beau temps, la plupart des séries télé font relâche pour quelques mois, ce qui vous laisse le temps, au cours des journées grises, de voir celles que vous avez manquées. Si vous cherchez des idées originales de séries internationales, voici quelques suggestions, rien que pour vous.



Pour les amateurs d’Histoire

Au cours des dernières années, les producteurs et les auteurs ont abondamment pigé dans l’Histoire (avec un grand H!) pour trouver des idées. Rome, Les Tudors, Les Borgia, Boardwalk Empire, Deadwood et Frères d’armes (Band of Brothers) sont des séries à grand déploiement (librement) inspirées de la vie de personnages ayant réellement existé.

Ainsi, la récente série Vikings (diffusée à Super Écran et dont la première saison est également sortie en DVD; Super Écran rediffusera la première saison en rafale les 14 et 15 juin dès 17 h et présentera la deuxième saison à compter du 18  juin) se distingue par le fait qu’elle est basée sur les exploits de Ragnar Lothbrok, un Scandinave mythique du VIIIe siècle.

Elle est à voir pour les décors majestueux et le jeu du charismatique interprète australien Travis Fimmel. Cette série devrait notamment plaire à certains fans du Trône de fer avides de combats d’épée, de luttes de pouvoir, de mysticisme à saveur mythologique... et d’exécutions arbitraires!

On sait par ailleurs que, pour ce qui est des reconstitutions historiques, les Britanniques ne donnent pas leur place. Les costumiers et décorateurs ont contribué au succès de Downton Abbey et de SOS sages-femmes (Call the Midwife) hors des frontières du Royaume-Uni.

Si vous maîtrisez l’anglais — en attendant que la télésérie soit traduite dans la langue de Molière —, vous pouvez également vous offrir un petit voyage dans le Londres de 1889 avec Ripper Street, mettant en vedette Matthew Macfadyen dans le rôle d’un détective qui suit la trace d’assassins à l’époque où sévit le mystérieux Jack l’Éventreur.


Le côté obscur

Ces dernières années, certaines des productions qui ont remporté le plus de succès auprès des amateurs (Breaking Bad et Dexter, principalement) ont exploité le côté sombre du héros. Ceux qui ont difficilement vécu leur «sevrage» après la fin de ces deux séries peuvent retourner quelques années en arrière et s’offrir le plaisir — si ce n’est déjà fait — de découvrir certains précurseurs de Walter White et de Dexter Morgan. En tête de lice, le fougueux Vic Mackey, protagoniste des sept saisons de The Shield, qu’on peut se procurer en DVD.

Corrompu, manipulateur et mû par des instincts violents, Vic Mackey fait la loi dans un quartier malfamé de Los Angeles, avec la complicité des membres de sa brigade d’intervention. Il vous donnera de bonnes raisons de grincer des dents... et vous en redemanderez!

Si vous préférez les pompiers aux policiers, vous aimerez probablement Rescue Me: les héros du 11 septembre (Rescue Me), dont les sept saisons sont offertes en DVD. Cette série nous entraîne dans la vie d’un de ces «héros» d’une caserne new-yorkaise, un pompier alcoolique, hanté par les événements du 11 septembre et les fantômes de son passé. Il est incarné par l’humoriste américain Denis Leary qui, cette fois, ne donne pas dans la rigolade.

Avis aux amateurs de polars glauques: si vous n’êtes pas abonné à Super Écran et que vous voulez voir True Detective, une série qui met en vedette Matthew McConaughey et qui a fait un tabac cet hiver, vous devrez attendre la sortie des DVD. Pour patienter, nous vous suggérons de vous (re)taper les deux saisons de Twin Peaks, le petit bijou télévisuel de David Lynch dont on célébrera le 25e anniversaire l’année prochaine. Un incontournable pour tout téléphile digne de ce nom!


Journalistes et avocats

Il n’y a pas que les policiers et les criminels qui inspirent de bonnes séries télé. À l’occasion, les avocats et les journalistes constituent également d’excellents sujets.

À ce chapitre, si vous n’avez pas suivi les premières saisons d’Une femme exemplaire (The Good Wife), diffusée en français à Séries+, vous vous privez de ce qui est sans doute la série la mieux scénarisée des dernières années, pleine d’intrigues intelligentes, de retournements imprévus et de personnages secondaires savoureux (en particulier Louis Canning, un avocat malin campé par Michael J. Fox). Courez vite au club vidéo!

Moins connue, la série Suits: les deux font la paire (Suits), diffusée à addikTV et offerte en DVD, est peut-être inégale, mais elle est tout de même réjouissante. Sa prémisse racoleuse et la complicité de ses deux protagonistes, interprétés par Gabriel Macht et le Canadien Patrick J. Adams, devraient vous faire sourire.

Si vous avez aimé À la Maison-Blanche (The West Wing), présentée il y a quelques années, vous serez sans doute heureux de retrouver les dialogues vifs de l’auteur Aaron Sorkin dans la série Salle de nouvelles (The Newsroom), diffusée à Télé-Québec et sortie en DVD. Cette émission de HBO nous entraîne dans les coulisses d’ACN, une chaîne d’information en continu.

La singularité de ce réseau? Son chef d’antenne, Will McAvoy (Jeff Daniels), et son équipe ont l’ambition d’offrir aux téléspectateurs une information honnête et éthique, sans tenir compte des conséquences que cette décision aura sur les cotes d’écoute. Est-ce une mission impossible?


La touche Netflix

Ces dernières années, le géant de la distribution en ligne a brouillé les cartes en rendant accessibles des séries originales entières sur son site. De quoi rendre accros les amateurs de séries en rafale! Si les productions mises en ligne n’ont pas toutes la même qualité, trois d’entre elles ont obtenu un succès au-delà des attentes.

Les fans d’Unité 9 pourront faire un exercice intéressant en comparant la production québécoise à sa cousine américaine, Orange Is the New Black, qui se déroule également dans une prison pour femmes. Chacune à leur manière, les détenues apprennent à composer avec les contraintes de leur séjour derrière les barreaux. Si vous avez déjà suivi (et apprécié) la première saison, vous serez heureux de vous installer devant votre ordinateur le 6 mai, date à laquelle la deuxième sera mise en ligne.

House of Cards, un autre succès de Netflix, met en vedette l’inquiétant Kevin Spacey. La série nous entraîne à Washington, dans les coulisses de la Maison-Blanche, avec, pour guide, un vice-président charmeur, menteur et manipulateur, à l’ambition insatiable. Il s’adresse directement aux téléspectateurs, les rendant complices de ses magouilles... À notre plus grand plaisir, la série sera de retour pour une troisième saison l’année prochaine.

Netflix a également fait un plaisir énorme aux fans de la défunte comédie Arrested Development, annulée par Fox en 2006, en faisant renaître les membres du clan Bluth, la famille la plus dysfonctionnelle de l’histoire de la télé américaine. Les trois saisons offertes en DVD et la quatrième, produite par Netflix en 2013, viendront à bout de n’importe quel coup de cafard!


Pour l’intrigue

Orphan Black

Une jeune femme un brin délinquante, qui a volé l’identité d’une policière dont elle est le sosie, découvre qu’elle fait partie d’une série de clones qu’on tente, un à un, d’assassiner... Avec la séduisante Canadienne Tatiana Maslany, qui joue à elle seule la moitié des personnages, et la Québécoise Évelyne Brochu.

Veronica Mars

Mi-série d’enquête, mi-comédie noire, cette production, qui a son lot d’adeptes, a été «ressuscitée» cette année grâce à un film en grande partie financé par ses fans (surnommés les Marshmallows). Elle vaut le coup d’œil pour son héroïne, une jeune étudiante brillante mais marginale qui habite une petite ville cossue de Californie. Dans ce milieu bourgeois, qui lui est souvent hostile, Veronica met à profit son flair et son sens de l’observation non seulement afin de résoudre de petits crimes, mais aussi afin de découvrir qui a utilisé la drogue du viol pour abuser d’elle au cours d’une soirée arrosée et qui a assassiné sa meilleure amie...


Pour la nostalgie

The Wonder Years

Cette émission, qui dépeint le quotidien d’un garçon qui grandit dans une banlieue américaine à la fin des années 60, a-t-elle bien vieilli? Nous aurons bientôt la réponse à cette question puisque, dans quelques semaines, la série sera enfin lancée en DVD dans sa version intégrale, après un long processus visant à obtenir les droits de toutes les chansons qu’on y entend.

The Americans

Vous êtes nostalgique des années 80 et de la guerre froide? Cette série (dont la première saison est sortie en DVD), créée et produite par un ancien agent de la CIA, nous invite dans l’intimité d’un couple d’espions soviétiques bien établi en sol américain. Même leurs enfants ignorent qu’ils mènent une double vie...

Pour s’amuser un peu

Si la prémisse de Série noire vous a plu, vous serez sans doute tenté par Episodes, une comédie dans laquelle deux scénaristes britanniques se rendent à Hollywood pour travailler à l’adaptation américaine de leur série à succès. Une fois arrivés au pays de l’Oncle Sam, les auteurs découvrent que les choses ne se déroulent pas comme ils l’avaient imaginé. Avec Matt LeBlanc dans le rôle de... Matt LeBlanc!


Séries en rafale: 15 incontournables

À la Maison-Blanche (The West Wing)
Battlestar Galactica (version 2004)
Breaking Bad: le chimiste (Breaking Bad)
Buffy contre les vampires (Buffy the Vampire Slayer)
Deadwood
Dexter
Downton Abbey
Perdus (Lost)
Mad Men
Six pieds sous terre (Six Feet Under)
Les Soprano
Sur écoute (The Wire)
Le trône de fer (Game of Thrones)
24
The Walking Dead