Télévision / Reportages

Partager
District 31 | Une nouvelle venue au poste (Début de la saison 4)
Selon Catherine Proulx-Lemay, Florence est «une bonne soldate». | Photo : Karl Jessy

District 31 | Une nouvelle venue au poste (Début de la saison 4)

Du lundi au jeudi 19 h, Radio-Canada

Par Marie-Hélène Goulet/TV Hebdo - 2019-08-29 20:21:29

Florence Guindon, une nouvelle enquêteuse, se joint à l’équipe du 31 pour remplacer Isabelle Roy. Qui est cette femme d’expérience qui n’aime pas la paperasserie? Son interprète, Catherine Proulx-Lemay, nous en dit plus long sur elle.

 

Catherine, comment décririez-vous Florence Guindon?

Elle est enquêteuse aux crimes familiaux. C’est une femme un peu «cow-boy» qui aime beaucoup mieux être dans l’action, sur le terrain, que dans un bureau! Elle demeure néanmoins super professionnelle. Elle a aussi un bon sens de la répartie et beaucoup d’humour. Dès ses premières répliques, je savais à qui j’avais affaire! J’ai déjà énormément de plaisir à l’incarner.

A-t-elle une famille?

Elle est mariée au même homme depuis 17 ans et a deux enfants, un garçon et une fille.

Vous dites qu’elle est un peu «cow-boy». Quel est son rapport avec l’autorité?

C’est difficile de répondre à cette question pour le moment, mais je crois que Florence est une bonne soldate, qui ne remet jamais l’autorité en question sans raison. Il n’en demeure pas moins qu’elle sait prendre sa place et que ses méthodes laissent présager qu’elle entrera peut-être parfois en conflit avec ses supérieurs.

Comment la gang tissée serré des enquêteurs du District 31 accueille-t-elle Florence?

Elle l’accueille très bien. À ce que je comprends, les enquêteurs du district 31 avaient beaucoup trop de travail et avaient hâte qu’une personne arrive pour les aider. Par ailleurs, plusieurs d’entre eux connaissaient déjà Florence, soit parce qu’ils avaient travaillé avec elle ailleurs, soit parce qu’ils connaissaient sa réputation. Florence fera surtout équipe avec Noélie Saint-Hilaire, comme Isabelle Roy avant elle.

À quelles enquêtes Florence travaille-t-elle au début de la saison?

Elle enquête d’abord sur un cas de vol et sur des enlèvements, mais je ne peux pas donner plus de précisions.

Et vous, en tant que comédienne, avez-vous été bien accueillie par l’équipe?

Oh oui, même si j’avais un peu le trac. L’équipe de techniciens est vraiment chaleureuse et accueillante, tout comme les comédiens. C’est drôle: je connaissais déjà plusieurs acteurs personnellement, mais c’était la première fois que nous jouions ensemble. 

Est-ce la première fois que vous incarnez une policière?

Oui. Avec Florence, je redécouvre l’essence même du jeu. J’ai vraiment l’impression d’être une gamine qui s’amuse à se déguiser. J’ai adoré mes premières scènes de descentes policières et d’interrogatoires.

En quoi le plateau de tournage de District 31 est-il différent de ceux sur lesquels vous avez travaillé auparavant?

Jouer dans une série quotidienne, c’est comme monter dans un train en marche qui n’arrête jamais! La charge de travail est différente. Sur le plan de l’organisation, je dois toujours m’assurer de prendre une journée de fin de semaine — ou une journée de semaine, quand je ne tourne pas — pour apprendre mes textes. Ça prend vraiment une rigueur unique. Toutefois, comme je suis une fille super organisée dans la vie, ce rythme de travail convient très bien à ma personnalité.

Mise à part l’organisation, quel autre défi pensez-vous devoir relever avec District 31?

C’est rare pour un comédien d’avoir à jouer le même personnage aussi souvent. Il faut rester motivé et ne pas tomber dans la routine. Je veux que chaque matin de tournage soit excitant. 

Vous êtes mère de deux garçons. La conciliation «District 31 — famille» vous effraie-t-elle?

Je pense que ce sera plus facile pour moi que pour d’autres parents acteurs, puisque mes garçons ont 15 et 11 ans. De plus, j’ai la chance que leur père (le comédien David Savard) soit super présent et compréhensif. J’ai néanmoins hâte de voir comment les choses vont se passer quand l’année scolaire sera bien entamée. Il faudra que je trouve un moyen de passer du temps avec eux et d’en profiter, malgré mes grosses journées de tournage. 

Pensez-vous que les télé­spectateurs vont s’attacher rapidement à Florence?

C’est une discussion que j’ai eue avec la comédienne Geneviève Brouillette, dont le personnage de Gabrielle Simard n’a pas fait l’unanimité au début. Pour ma part, j’espère vraiment que les téléspectateurs s’attacheront à Florence comme j’y suis moi-même attachée. Certaines de ses répliques assez dures de la première semaine laisseront peut-être les gens perplexes. Cela dit, j’apprécie l’idée de devoir conquérir le public avec elle.

À noter

Contrairement à ce que nous avons indiqué dans notre édition spéciale Téléromans de l’automne 2019, la série District 31 est bien présentée du lundi au jeudi à 19 h, et non à 19 h 30.