Télévision / Reportages

Partager
Grand Prix du Canada | Lewis Hamilton entre dans la légende
Lewis Hamilton | Photo : Getty Images

Grand Prix du Canada | Lewis Hamilton entre dans la légende

Dimanche 9 juin à 13 h 30, RDS

Par Malik Cocherel/TV Hebdo - 2019-06-04 22:12:29

La formule 1 est de retour à Montréal sur le circuit Gilles-Villeneuve et ses paddocks flambants neufs. Lewis Hamilton, le champion du monde en titre, pourrait briller de nouveau dans une course qui lui a souvent réussi, histoire de décrocher une septième victoire sur l’île Notre-Dame et d’égaler le record détenu par Michael Schumacher.

Toujours très apprécié du public, le Grand Prix du Canada a vu son avenir s’éclaircir à la suite de la signature d’un accord garantissant la présence de la formule 1 à Montréal jusqu’en 2029. En échange, les organisateurs de l’événement se sont engagés à réaliser d’importants investissements pour améliorer les installations de l’île Notre-Dame. Entamés en juillet dernier, les travaux de rénovation des paddocks ont été achevés en mai, juste à temps pour que ceux-ci soient inaugurés à quelques semaines seulement du départ du Grand Prix.

On a maintenant hâte de voir les bolides s’élancer sur ce circuit Gilles-Villeneuve flambant neuf. L’écurie Mercedes poursuivra-t-elle son écrasante domination au Canada? Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont déjà décroché les deux premières places en cinq courses d’affilée (avant le Grand Prix de Monaco, qui restait encore à disputer à l’heure où nous écrivions ces lignes). Grâce à ce début de saison historique, les «flèches d’argent» sont bien parties pour renforcer l’hégémonie de l’écurie allemande en formule 1 et faire entrer les pilotes de celle-ci dans la légende comme l’avaient fait McLaren pour Ayrton Senna et Alain Prost, et Williams-Renault pour Nigel Mansell et Riccardo Patrese.

Sur les traces du plus grand

À titre personnel, Lewis Hamilton se rapproche toujours un peu plus à chaque course de son idole, Michael Schumacher. À 34 ans, le Britannique n’est plus qu’à deux longueurs des sept titres de champion du monde du «Baron rouge», qui est entré dans la légende de la F1 au volant de sa Ferrari. Hamilton n’a pas caché également vouloir détrôner Schumacher pour ses records de victoires (91) et de podiums (155). «Michael est assez en avance sur le plan du nombre de victoires, donc il reste le plus grand pilote de tous les temps. Mais je suis encore en F1 pour quelques années, donc j’espère au moins m’en approcher», a confié le pilote Mercedes.

En attendant, Lewis Hamilton a déjà l’occasion d’égaler le record de sept victoires de Michael Schumacher au Grand Prix du Canada. Vainqueur en 2007, 2010, 2012, 2015, 2016 et 2017, l’Anglais se sent un peu comme chez lui sur le circuit Gilles-Villeneuve, qui lui a souvent souri. L’année dernière, Hamilton était néanmoins passé à côté de sa course et avait terminé en cinquième position, loin der-rière son grand rival Sebastian Vettel, qui offrait à Ferrari sa première victoire au Grand Prix du Canada depuis le sacre d’un certain Michael Schumacher en 2004.

De grosses attentes pour Lance Stroll

Outre le champion du monde en titre, un autre pilote se sait très attendu sur l’île Notre-Dame. Il s’agit bien évidemment de Lance Stroll. Le pilote montréalais, qui défend les couleurs de l’écurie Racing Point, a connu un début de saison assez mitigé et a vu son coéquipier Sergio Pérez passer devant lui à plusieurs reprises. Lance Stroll — dont la monoplace RP19 devrait bénéficier d’améliorations significatives, probablement pour le Grand Prix d’Allemagne, à la fin juillet — aura sûrement à cœur de se relancer devant son public.

Pour sa troisième saison en formule 1, le jeune pilote de 20 ans se doit de répondre aux attentes placées en lui, surtout depuis que le milliardaire Lawrence Stroll, son père, a acheté l’écurie Force India, rebaptisée Racing Point, pour favoriser l’avancement de la carrière de son fils. L’année dernière, à son deuxième Grand Prix du Canada, le Québécois avait été forcé à l’abandon dès le premier tour après un violent accrochage avec Brendon Hartley. On espère donc qu’il fera mieux cette année. En 2017, il avait terminé la course au neuvième rang, ce qui lui avait permis d’empocher les premiers points de sa carrière au classement des pilotes.

Autour du Grand Prix

En attendant la course, on peut suivre les essais libres (vendredi 9 h 45, 14 h et 20 h; samedi 10 h 45, RDS) et les qualifications (samedi 13 h 30, RDS).