Télévision / Reportages

Partager
«L'American Dream»: 3 villes, 30 histoires (1re de 3 parties)
Josélito Michaud © Julien Faugère

«L'American Dream»: 3 villes, 30 histoires (1re de 3 parties)

Jeudi 23 février 20 h, RDI

Par Michèle Lemieux/TV Hebdo - 2017-02-06 12:52:21

L’American Dream, un concept de Josélito Michaud, est une série de trois émissions d’une heure dont chacune nous fera découvrir une ville. «Ces cités sont Las Vegas, New York et Los Angeles, annonce le principal intéressé. Par le fait même, le ton de chaque émission est différent. J’avais envie qu’on s’intéresse à la ville comme à un personnage central.» Pour mieux nous faire connaître ces métropoles, l’animateur nous présente 10 invités par émission. «Chacun d’eux raconte sa propre conquête de la ville et donne son interprétation du rêve américain, poursuit Josélito. Certains d’entre eux sont des vedettes, mais j’ai aussi voulu faire découvrir des gens d’ici qu’on ne connaît pas et qui sont installés dans ces villes. Ces portraits mettent en relief une histoire d’amour entre la ville et ceux qui veulent la conquérir.»

Los Angeles ou la cité des anges

Grâce aux montagnes, à la mer et à ses maisons cossues, Los Angeles exerce un attrait singulier. «C’est une ville très particulière, souligne l’animateur. Il faut nécessairement s’y déplacer en voiture. J’ai fait la connaissance de Richard Landry, l’un des architectes les plus reconnus de Los Angeles, que peu de gens connaissent ici. C’est à lui que l’on confie le mandat de concevoir les maisons de toutes les grandes vedettes. Nous avons visité une résidence de 125 millions de dollars. C’est impressionnant, et même spectaculaire! Il s’est installé là-bas en 1984 et, en 1990, il était devenu une star. Parmi nos invités, il y a également Karine Vanasse et Caroline Dhavernas; Kim Gingras et Vincent Noiseux, des danseurs de Beyoncé; Yan England, qui a passé cinq ans à Los Angeles pour tenter d’y faire carrière; et Anne-Marie Losique, qui diffuse là-bas des émissions érotiques.»

New York ou la Grosse Pomme

Pour sa culture diversifiée, New York est incontournable. «C’est une autre ville, un autre ton, une autre nature, assure l’animateur et producteur. Elle est beaucoup plus nerveuse. J’y ai notamment rencontré Richard Chateauvert, correspondant à New York; Marie-Joëlle Parent, journaliste; François Trahan, homme d’affaires devenu le meilleur analyste financier du monde; Annick Millaire, relationniste des plus grandes stars du cinéma; l’acteur Thomas Beaudoin, Gregory Charles et le chef Hugues Dufour, qui a ouvert son restaurant dans cette ville et qui a obtenu sa deuxième étoile Michelin. Selon le New York Times, son établissement est un incontournable. Mes invités décrivent leur vie dans la Grosse Pomme. Par ailleurs, le chef Martin Picard, qui a déjà songé à s’établir là-bas, m’a expliqué pourquoi il y a renoncé. J’ai aussi parlé au chef Normand Laprise — qui a tenté l’expérience pendant deux ans, puis a choisi de revenir ici et de passer à autre chose — et à la mannequin Ève Salvail — qui a travaillé durant 23 ans à New York. Mes invités et moi sommes revenus sur les événements du 11 Septembre: voir les tours s’écrouler a-t-il affecté leur rêve américain?»

Las Vegas ou la ville aux mille tentations

Dans la capitale du jeu, l’animateur a interviewé, entre autres, des artistes de la Strip qui contribuent depuis des années à faire rayonner le Québec. «J’ai rencontré Véronic DiCaire avec son mari, Rémon, afin d’évoquer son expérience là-bas. Je me suis aussi entretenu avec Yves Aucoin, éclairagiste et concepteur scénique du spectacle Love, de Céline, et Denis Savage, qui travaille aussi pour elle. Sylvie Fréchette et Martin Fontaine ont parlé de leur vie à Las Vegas, tout comme Mathieu Corbeil qui, avec sa femme et ses enfants, a tout quitté pour y devenir agent immobilier.»

En conclusion, Josélito résume: «Pourquoi Los Angeles est-elle si difficile à conquérir? Pourquoi un tempérament de battant est-il nécessaire pour vivre à New York? Pourquoi Las Vegas est-elle une ville de transition, où personne ne s’installe à long terme? Avec L’American Dream, j’ai cherché à comprendre la particularité de chacune de ces villes.»

À noter
Les deux autres émissions de L’American Dream seront présentées à RDI les 2 et 9 mars à 20 h. La série sera diffusée à Radio-Canada par la suite. Au moment où nous mettions sous presse, nous avons appris que l’ordre de diffusion a changé: l’émission sur New York sera présentée avant celle sur Los Angeles.