Télévision / Reportages

Partager
La recrue | Un homme à terre
John (Nathan Fillion) fait l’objet d’une enquête pour avoir abattu un homme. | Photo : TVA

La recrue | Un homme à terre

Mercredi 15 mai à 20 h, TVA

Par Christine Fortier/TV hebdo - 2019-05-02 22:03:05

À la suite d’une intervention contre des cambrioleurs, John fait l’objet d’une enquête interne de la police, puisqu’il a abattu un des suspects. En plus d’être bouleversé par le fait d’avoir tué un homme, il s’inquiète des répercussions que son geste aura sur sa carrière.

 

 

Au début de l’épisode, John et Talia répondent à un appel concernant un cambriolage dans un immeuble de Hollywood Boulevard. Quand les policiers finissent par rattraper le voleur, ils réalisent qu’ils sont coincés dans une salle d’évasion. La seule façon d’en sortir est de résoudre les énigmes menant à la clé qui ouvre la porte!

Le lendemain, en arrivant au travail, Talia est informée par la capitaine Andersen qu’elle est en lice pour une promotion au poste d’inspectrice. Sa candidature a été soutenue par les détectives Kevin Wolfe et Elijah Vestri; il ne lui reste plus qu’à réussir l’examen d’entrée. Après avoir fait part de la bonne nouvelle à Angela et à Tim, Talia part en patrouille avec sa recrue. 

Leur premier appel de la journée consiste à aller vérifier pourquoi l’alarme de sécurité d’un dépanneur a été déclenchée. Au cours du dernier mois, des policiers ont répondu à six fausses alertes provenant de cette adresse. Cette fois-ci, le duo se retrouve toutefois face à deux voleurs. Tandis que la policière procède à l’arrestation de l’un d’eux, John prend en chasse le complice, qui se précipite dans une maison et ordonne à son occupant de lui remettre les clés de sa voiture. En voyant arriver John, le malfaiteur grimpe au deuxième étage de la demeure, suivi de près par le policier, qui lui répète de lâcher son arme et de ne plus bouger. Au lieu d’obtempérer, le suspect lève son pistolet; John lui tire dessus.

Début de l’enquête

Dès que Talia constate ce qui s’est passé, elle ordonne à John de se tenir à l’écart pendant qu’elle sécurise la scène et appelle les renforts. Parmi ceux-ci se trouvent le commandant Grey et la capitaine Andersen. Cette dernière demande à John de choisir un officier accompagnateur pour le guider tout au long des procédures qui vont suivre. Contre toute attente, il choisit le commandant Grey, qui le ramène au poste pour la prise d’empreintes et de photos. Une fois que c’est fait, Grey lui décrit les prochaines étapes de l’enquête. 

Tout d’abord, John rencontrera un avocat et un représentant syndical pour discuter de ses droits, puis il sera interrogé par le directeur des affaires internes, Percy West, en présence de l’inspecteur responsable de l’affaire, du procureur du district ainsi que de l’auditeur indépendant de la police; ce sont eux qui détermineront si John a eu raison d’ouvrir le feu sur le suspect. Si ce n’est pas le cas, la recrue sera accusée de meurtre. Le commandant Grey conseille aussi à John d’appeler un proche pour que sa famille n’apprenne pas ce qui s’est produit aux informations.

Lucy et Jackson sont aussi questionnés dans le cadre de l’enquête. On leur demande entre autres si John a déjà parlé d’utiliser la force contre un suspect, s’il est sous médication et s’il a des problèmes personnels. Lorsqu’il est question de rupture, Lucy ne mentionne pas que John et elle ont récemment mis un terme à leur relation. De plus, Jackson et elle ont reçu la consigne d’éviter de s’entretenir avec John, car ils pourraient être appelés à témoigner contre lui. 

Dans la gueule du loup

Pendant que l’enquête des affaires internes suit son cours, Talia collabore avec Wolfe et Vestri sur le dossier impliquant Isabel Bradford. L’ex-détective à la brigade des stupéfiants est devenue informatrice pour ne pas aller en prison, et sa première mission consiste à les aider à accumuler des preuves contre le trafiquant de drogue Marcus Vance. 

Lorsque Tim apprend qu’Isabel portera un micro durant une transaction avec Vance, il tente de convaincre la capitaine Andersen d’annuler l’opération. Selon lui, son épouse ne peut pas mener à bien une telle mission dans l’état où elle se trouve. Pour s’excuser de ne pas accéder à sa requête, la capitaine l’autorise à faire partie de l’équipe de renforts pour qu’il soit sur place en cas de pépins.