Télévision / Reportages

Partager
«Le grand C»: une comédie sur le cancer
Laura Linney (Cathy) © TVA

«Le grand C»: une comédie sur le cancer

Le grand C — lundi 4 juillet 21 h et 21 h 30, TVA

Christine Fortier / TV Hebdo - 2011-06-20 15:19:00

Cathy Jamison a un mari immature et un adolescent fainéant. Réservée de nature, elle a toujours fait passer le bonheur des autres avant le sien. Tout cela est sur le point de changer, car elle sait que ses jours sont comptés…

 

 

Cette comédie dramatique, qui a été diffusée aux États-Unis sur Showtime, l’automne dernier, a connu un grand succès. Le premier épisode de 30 minutes, réalisé par Bill Condon (Dreamgirls, Twilight: Breaking Dawn 1 et 2), a récolté les plus importantes cotes d’écoute de la chaîne spécialisée en huit ans.

En janvier, The Big C (en v.o.a.) a été nommée meilleure série comique ou musicale aux Golden Globes, tandis que sa vedette principale, Laura Linney, a remporté le prix de la meilleure actrice dans une série comique ou musicale.

Voir la vie autrement

Tandis que la deuxième saison de la série vient de commencer à Showtime, TVA entreprend la diffusion de la première saison en proposant deux épisodes par semaine.

Au début du premier épisode, Cathy discute avec l’entrepreneur qu’elle a embauché pour installer une piscine dans sa cour. Elle a beau lui dire qu’elle a toujours rêvé d’une piscine creusée, l’homme la convainc qu’un jacuzzi fera tout aussi bien l’affaire. 

Paul, le mari de Cathy, arrive ensuite. Il n’a pas aimé passer la nuit sur le sofa de sa sœur, à la suite d’une dispute avec Cathy, et il souhaite se réconcilier avec elle au plus vite, mais elle a rendez-vous chez le dermatologue. Pour se débarrasser de Paul, elle accepte de souper avec lui le soir même.

Un cancer de stade 4

Chez le spécialiste, Cathy annonce qu’elle ne veut pas subir de traitements de chimiothérapie, car elle ne veut pas perdre ses cheveux. Elle admet ensuite qu’elle n’a pas encore dit à ses proches qu’elle souffre d’un cancer de stade 4. La bonne occasion ne s’est pas présentée. 

Cependant, en sortant du cabinet du dermatologue, Cathy décide de suivre ses conseils. Elle tente donc d’annoncer la nouvelle à son frère, Sean, un environnementaliste excentrique qui a choisi de vivre dans la rue pour donner l’exemple.

Encore une fois, elle n’arrive pas à parler de sa maladie. Cependant, les propos de Sean sur sa façon de vivre résonnent en elle. Sa décision est prise: finie la Cathy ennuyeuse qui se laisse marcher sur les pieds! À partir de maintenant, elle fera tout ce qu’elle n’a jamais osé faire, et n’hésitera pas à dire aux gens ce qu’elle pense vraiment.

Les petits plaisirs

Évidemment, les nouvelles résolutions de Cathy ne plaisent pas à ses proches, mais tant pis! Ainsi, elle ordonne à l’entrepreneur d’installer la piscine de ses rêves puis, lorsque la police se présente chez elle, après avoir reçu une plainte concernant les travaux d’aménagement, elle débarque chez sa voisine désagréable pour lui dire le fond de sa pensée.

À l’école où elle enseigne, elle se fait un plaisir de remettre à sa place Andrea, une étudiante obèse qui a mauvais caractère. On ne peut pas être grosse et méchante, déclare-t-elle à l’étudiante, avant de passer un marché avec elle pour l’inciter à prendre soin de sa santé.

De tous les proches de Cathy, son fils, Adam, est probablement celui qui est le plus affecté par ses nouvelles résolutions. En plus de l’obliger à prendre ses responsabilités, elle l’empêche d’aller au camp d’entraînement de son équipe de soccer, afin de pouvoir passer plus de temps avec lui. L’été sera long!