Télévision / Reportages

Partager
Le style de LOL:-)
Sylvie Moreau | Photo : © Production

Le style de LOL:-)

Création sans limites!

Par Marie-Hélène Goulet/TV hebdo - 2019-04-08 22:30:00

C’est à Magali Couture qu’on doit les costumes originaux, drôles et colorés de LOL:-). Depuis le début de la série humoristique, en 2011, la costumière estime avoir imaginé quelque 4500 costumes pour Réal Bossé, Sylvie Moreau, Martin Drainville, Julie Ménard et Antoine Vézina!

 

Dans un entrepôt de 1000 pi2, les costumes farfelus de LOL:-) s’entassent sur deux étages. «C’est là que je mets ceux que j’achète ou que je fais confectionner, mais nous en louons aussi plusieurs. Chaque année, j’en ajoute et j’en retire», explique Magali Couture. Heureusement pour elle, la série jouit d’un auditoire international; la costumière a donc la chance de disposer d’un budget qui sort de l’ordinaire. Le gorille et le yéti sont les deux créations qui ont été les plus chères à produire. La qualité des costumes de l’émission à sketchs est très importante, notamment parce que les personnages ne parlent pas. «Il faut donc que les téléspectateurs sachent du premier coup d’œil à qui ils ont affaire, en quel lieu et à quelle époque», précise-t-elle.

Grâce à LOL:-), non seulement Magali s’est émerveillée devant les fabuleux paysages de la Suisse, mais elle a aussi visité le Mexique, l’Utah, la République dominicaine, la Grèce, le Maroc, Cuba et l’Ouest canadien! Chaque fois, il lui fallait remettre aux douaniers une fiche détaillée pour chacun des costumes apportés. Heureusement pour Magali, il n’est jamais arrivé qu’une malle remplie de ses précieux habits se perde durant un transfert d’aéroport.

Lorsque l’équipe de production tourne des sketchs à l’extérieur du Québec, Magali Couture fait parfois appel à des costumiers étrangers. En Suisse, elle a demandé à des collègues français de l’aider; ils lui ont apporté les armures utilisées dans la comédie Kaamelott.

Bien que tout le monde reconnaisse Blanche-Neige et ses sept nains (voir plus bas), Magali a dû veiller à ce que les vêtements des personnages soient différents des costumes officiels de Disney, car ceux-ci ne sont pas libres de droits d’auteurs. «Des avocats vérifient les costumes avec minutie pour nous éviter des poursuites», explique-t-elle.

Dès que la rédaction des sketchs est terminée, Magali définit ceux pour lesquels il faudra concevoir des costumes, car elle doit s’y prendre d’avance.

C’est chez FMR costumes que Magali a trouvé ces superbes vêtements amérindiens (voir plus bas), qui ont été conçus pour une production tournée dans l’Ouest canadien. «C’était magique de fouiller parmi ces créations magnifiques!» se rappelle la créatrice de costumes. 

Bien que les tenues d’époque soient recréées avec brio, Magali ne fait pas porter de corset aux comédiennes. «L’avantage de la comédie, c’est que je peux laisser passer quelques anachronismes, et on ne m’en tiendra pas rigueur comme ce serait le cas pour un documentaire. Malgré tout, je fais une recherche exhaustive pour chaque époque», souligne la costumière.

Les uniformes de policiers sont loués dans des endroits spécialisés dans ce genre d’habits professionnels. Il faut ensuite transformer les insignes afin de les différencier de ceux des corps de police officiels.

La costumière adore recréer des styles d’époque, notamment cette fresque ludique où le brun était roi et maître. «Comme il n’y a pas d’essayage de costumes, je propose aux comédiens plusieurs possibilités de vêtements pour chaque tableau. C’est agréable de les habiller d’année en année, d’autant plus qu’ils ont toujours de bons mots pour moi, car leurs costumes les aident à entrer dans leurs personnages», affirme Magali.

«Les styles plus contemporains m’ennuient. Ce que j’aime, c’est retourner à d’autres époques ou concevoir des costumes fantastiques. LOL:-) m’occupe d’avril à décembre. Il y a 43 jours de tournage par saison, donc 43 univers qui nécessitent chacun une douzaine de costumes», révèle Magali Couture.