Télévision / Reportages

Partager
«Le trône de fer»: une série de fantasy ambitieuse
Sean Bean © Super Écran

«Le trône de fer»: une série de fantasy ambitieuse

Le trône de fer — dimanche 7 août 22 h 10, Super Écran

Isabelle Hontebeyrie / TV Hebdo - 2011-07-26 16:28:35

La saga Le trône de fer est l’adaptation de la série de romans à succès A Song of Ice and Fire, écrite par George R. R. Martin. Cette série, dont la première saison comprend 10 épisodes, a coûté de 50 à 60 millions de dollars et a reçu 13 nominations aux Emmy Awards. HBO a déjà commandé une deuxième saison.

 

Les nombreuses intrigues se déroulent dans le Royaume des Sept Couronnes. Après la mort de son conseiller, le souverain Robert Baratheon demande à son ami Eddard Stark de devenir, à son tour, «main du roi». Eddard accepte à regret et laisse son royaume, celui du du Nord, sous la gouverne de sa femme, Catelyn.

Parallèlement à cela, Jon Snow, le fils illégitime d’Eddard, souhaite se mettre au service de la Garde de nuit, une confrérie de soldats chastes qui défendent, au péril de leur vie, le mur qui sépare le royaume de territoires inconnus peuplés de créatures démoniaques.

Entre-temps, dans ces contrées où les saisons n’ont aucune durée fixe et peuvent s’étendre sur des décennies, l’hiver approche à grands pas.

De la fantasy accessible

L’oeuvre de George R. R. Martin a été scrupuleusement respectée, même si l’ordre des événements ainsi que de légers détails ont été modifiés afin d’assurer la cohérence scénaristique. Le spectateur se trouve dans un monde entièrement imaginaire, mais à l’aspect familier, qui ressemble au Moyen-Âge.

La série raconte les aventures de trois familles engagées dans une lutte sans merci pour le pouvoir: les Stark, les Lannister (les proches de la reine Cersei, une redoutable et dangereuse intrigante) et les Targaryen, qui se considèrent comme les héritiers légitimes de la couronne. 

Presque tous leurs membres veulent s’asseoir sur le trône — inconfortable au possible —, qui a été forgé avec les épées utilisées lors des combats qui ont permis aux Baratheon de prendre la tête du royaume.

Alliés ou adversaires

La série met en scène des personnages complexes dont la vie est pleine de suspense. Eddard est l’image même du preux chevalier pour qui seuls comptent le devoir et l’honneur, même s’il doit sacrifier ses enfants. Jon Snow, son bâtard, apprend peu à peu à calmer ses ardeurs et sa fougue adolescente pour assumer son rôle dans la Garde de nuit. 

Tyrion Lannister, le frère de la reine, est un nain méprisé des siens mais doté d’une capacité d’analyse remarquable qui fait de lui un adversaire dangereux. Viserys Targaryen est obsédé par le désir de reconquérir le trône. Fou et arrogant, il vend sa sœur, Daenerys, au chef d’une tribu nomade, Khal Drogo, en échange de guerriers pour marcher sur la capitale. 

Dans les coulisses

La série, dont la production a débuté en 2007, a été tournée en 170 jours à la fois à Malte et en Irlande. Il s’agit d’une œuvre ambitieuse: pas moins de 583 personnes ont participé à sa création, et la première saison comporte 162 personnages! Une langue, le dokthari, parlée par Khal Drogo et son peuple, a même été créée sur demande par un linguiste.

L’auteur George R. R. Martin, qui collabore de près à cette adaptation, promet mondes et merveilles aux spectateurs: «La première saison était tout un défi, et les romans deviennent de plus en plus gros!»