Télévision / Reportages

Partager
Les artisans de la télé: Marie-Sissi Labrèche, coscénariste
L’équipe de «Marche à l’ombre». © Super Écran

Les artisans de la télé: Marie-Sissi Labrèche, coscénariste

L'art de s'adapter

Par Christine Fortier / TV Hebdo - 2017-09-27 11:40:16

On connaît Marie-Sissi Labrèche surtout en tant qu’auteure de romans, dont Borderline (2000), La brèche (2002) et La vie sur Mars (2014), mais elle a aussi été journaliste pendant quelques années, notamment aux magazines Filles d’aujourd’hui et Clin d’œil. Depuis qu’elle a coscénarisé Borderline en 2008, elle a scénarisé plusieurs projets pour la télévision. La série Marche à l’ombre est le premier d’entre eux à prendre l’affiche. 



Marie-Sissi, tu as coscénarisé la saison 3 de Marche à l’ombre avec Catherine Léger. Comment as-tu été recrutée?

Ian Lauzon, l’un des scénaristes des saisons 1 et 2, est le premier à m’avoir approchée pour participer à l’écriture. À ce moment-là, la première saison était en tournage et j’avais dit non, car je m’occupais de ma mère malade. Marche à l’ombre est une série très lourde, et je ne me sentais pas d’aplomb pour le faire. Par la suite, ce sont les producteurs Marc Poulain et Josée Desrosiers, deux personnes que j’adore, qui m’ont approchée. Quand Marc m’a dit qu’il aimerait beaucoup que j’écrive pour la série et qu’il avait confiance en moi, j’y ai pensé sérieusement. Je suis super contente qu’il m’ait un peu forcé la main.


En plus de regarder des épisodes de la série, quel a été ton travail de préparation pour assurer la continuité des intrigues?

En ce qui concerne l’écriture, je m’adapte assez bien au style demandé. Au fil des ans, j’ai écrit pour les enfants, mais j’ai aussi écrit des affaires très corsées. Quand on est journaliste, on s’adapte à notre sujet, alors ç’a bien été à ce niveau. Pour ce qui est de la continuité de l’intrigue, Catherine (responsable de l’arc dramatique de la série) et moi, on a mis nos idées en commun. On a ensuite rencontré le directeur et les intervenants d’une maison de transition, puis on a interrogé des psychologues et des psychiatres de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas afin de cerner la problématique de Rachel. Notre mandat pour la saison 3 était de rendre la série plus lumineuse. Pour y arriver, je trouvais important de savoir de quoi elle souffre, afin de comprendre pourquoi elle rend la vie de tout le monde difficile depuis deux saisons! À partir de là, il était plus facile d’agir sur le personnage.


Comment se déroule le travail de scénarisation quand il y a plusieurs auteurs?

Catherine et moi, on écrivait nos scénarios chacune de notre côté, puis on les envoyait au producteur Marc Poulain, qui est également scripteur de la série. Étant donné que l’arc dramatique était bien défini, on savait où on s’en allait dans nos épisodes respectifs. Lorsque certains éléments ne collaient pas, Marc nous donnait des précisions pour qu’on se réajuste.


La saison 3 sera diffusée à partir du 12 octobre. La série est-elle terminée depuis longtemps?

J’ai écrit mes scénarios à l’hiver 2017 et les dernières corrections ont été faites en avril-mai. Il arrive que, pendant le tournage, les producteurs se rendent compte qu’ils n’ont pas le budget pour tourner certaines scènes et qu’ils nous demandent de les réécrire ou de les remplacer.


Est-ce le fait d’avoir adapté Borderline pour le cinéma qui t’a donné la piqûre de la scénarisation?

Oui! Je ne pensais jamais arriver à faire des choses comme ça.


Est-ce très différent de l’écriture de romans?

Oui. Dans le roman, je suis assez lyrique et je peux faire des phrases interminables. En scénarisation, il faut qu’il y ait de l’action et il faut aller droit au but. Ça m’a appris à être plus concise, plus directe et à moins tourner autour du pot.


Cela fait trois ans que La vie sur Mars est paru. As-tu l’intention d’écrire d’autres romans?

Oui, mais pas tout de suite. C’est la première fois que je prends une aussi longue pause depuis que je suis tombée en amour avec l’écriture. La scénarisation et l’écriture littéraire pourraient cohabiter, mais il faudrait que j’en aie envie et que je regarde moins la télévision! Je viens de terminer The Crown, et en ce moment, je regarde Atypique et Appelez mon agent, saison 2.

Le premier épisode
L’action de la saison 3 com­mence quelques heures après la fusillade au centre Le Phoenix. Rachel se réveille à l’hôpital, où on lui apprend de quoi elle souffre, tandis que Tania et Gilbert tentent de calmer la crise au centre.