Télévision / Nouvelles

Partager
«Les beaux malaises» de Martin Matte
Martin Matte et Julie Le Breton. © Frédéric Auclair

«Les beaux malaises» de Martin Matte

Martin Morin / Agence QMI - 2014-01-14 09:39:09

C'est armé de son assurance et de son légendaire manque d'humilité que Martin Matte a présenté à la presse son plus récent poupon: la télésérie Les beaux malaisesqui sera diffusée sur les ondes de TVA dès le 22 janvier prochain.

«Bienvenue au visionnement de ce qui sera le succès de l'hiver», nous a dit l'auteur en entrée de jeu.

 

Retour à la télé

Il s'agit d'un retour pour Matte à la télévision québécoise après son passage chezCaméra Café, une aventure qui s'est terminée il y a huit ans déjà, en ne comptant pas une brève apparition dans Taxi 0-22.  Qualifié d'homme-orchestre, il touche à tout dans cette série: conception, écriture et jeu.  Il fut aidé au scénario par l'auteur des Bougons, François Avard.

Les beaux malaises, c'est une incursion – en partie – dans la vie de l'humoriste.  À ses côtés, Julie Le Breton (Mauvais Karma)  interprète sa femme et Patrice Robitaille (Les Boys, Les invincibles) son meilleur ami.

Humour et émotions

La série, qui s'étendra sur 10 épisodes, nous promet des moments d'humour, mais également certains moments touchants ou carrément burlesques.  Elle a connu un fort succès lors de la présentation des premiers épisodes sur Illico.

C'est Francis Leclerc (Nos étésApparences) qui a réalisé les 10 épisodes, une première collaboration entre les deux hommes. «Il a ajouté beaucoup de poésie» a indiqué Matte, conquis par le travail du réalisateur.

Carte blanche

L'humoriste a indiqué avoir tenu son bout pour certains passages plus crus qui ne semblaient pas plaire au diffuseur, des passages qui, de son propre aveu, vont un peu loin. Les producteurs se sont ralliés derrière lui.

«Martin a plus à perdre que vous [le diffuseur] s'il va trop loin.» Après visionnement des trois premiers épisodes, on peut confirmer que les oreilles sensibles et chastes en prendront pour leur rhume. Cachez vos enfants. TVA a finalement donné aux créateurs carte blanche, une «pleine liberté» dont ils ont clairement profité.

Les beaux malaises, c'est un bien drôle d'ovni, rappelant par moment l'irrévérence des Bougons, les tensions et tendresse D'un gars une fille et un traitement qui rappelle par moment la série américaine Scrubs, qui ne se gênait pas pour introduire une scène totalement surréaliste en plein milieu de l'histoire.

Du Martin Matte tout craché

Tantôt drôle, tantôt touchant, tantôt dérangeant, on y voit Matte dans toutes les facettes de son personnage. On grince des dents lorsqu'il rend visite à un admirateur à l'hôpital, ce dernier n'ayant que trois mois à vivre.

«Le bon côté, c'est que t'auras pas à t'acheter de nouveaux souliers», dit-il en observant la paire plus qu'usée qui traîne à côté du lit...  au plus grand plaisir du grand malade.

C'est du Martin Matte tout craché, qui nous invite dans sa vie. Ceux qui l'adorent vont se régaler, ceux qui n'apprécient pas son genre d'humour et sa tendance à s'encenser passeront peut-être leur tour... ou bien risqueront la découverte.

La première saison touchera des sujets comme le couple, les aléas de la notoriété, l'argent, les enfants, les aînés et, bien entendu, le sexe.

Les beaux malaises, avec Martin Matte, Julie Le Breton, Patrick Robitaille, Michèle Deslauriers. Écrit par Martin Matte avec une aide au scénario de François Avard.  Une réalisation de Francis Leclerc. Présenté sur les ondes de TVA dès le mercredi 22 janvier 2014 à 21h.