Télévision / Reportages

Partager
Les grands moments de la télé: La diffusion de la finale du «Cosby Show»
Bill Cosby sur le plateau du «Cosby Show». © Archives TVA Publications

Les grands moments de la télé: La diffusion de la finale du «Cosby Show»

La série qui a sauvé les sitcoms

Carl Rodrigue / TV Hebdo - 2015-04-30 16:24:11

La série The Cosby Show a terminé l’année au sommet des cotes d’écoute pendant cinq saisons consécutives — un record qu’elle partage seulement avec All in the Family et American Idol. Entre autres choses, elle a contribué au développement de plusieurs séries télévisées dans lesquelles des Afro-Américains tenaient les rôles principaux.


Le 30 avril 1992, 45 millions de téléspectateurs regardent NBC afin de faire leurs adieux aux membres de la famille Huxtable.

Invitant tout un chacun à la cérémonie de fin d’études de son fils Theo (Malcolm-Jamal Warner), Cliff (Bill Cosby) repense à la journée où, huit ans auparavant, il avait employé de l’argent de Monopoly pour lui montrer les dures réalités de la vie. Au moment où Cliff émerge de ses rêveries, Theo est déjà diplômé.


La dernière danse

La finale se termine en beauté: Cliff et sa femme, Clair (Phylicia Rashad), dansent joue contre joue une dernière fois dans le salon des Huxtable, leurs pas les conduisant hors du décor et sur le plateau, où ils sont chaudement applaudis par l’auditoire.

«Nous n’allions pas simplement éteindre la lumière, a affirmé le producteur Gordon Gartrell. Il fallait que la finale ait du carac­tère, le même panache qui a fait le succès de la série. Il y a huit ans, les Huxtable nous ont ouvert leur porte afin que nous entrions dans leur domicile. Huit ans plus tard, il nous apparais­sait logique que ce soit eux qui viennent à nous.»

Une fois le tournage terminé, Bill Cosby a dit s’en être allé sans se retourner. Après 202 épisodes de son émission, laquelle a généré plus de 730 millions de dollars, il pouvait certes partir la tête haute. À l’époque, le magazine Forbes a d’ailleurs placé le comédien au deuxième rang des artistes les plus riches d’Amérique grâce à ses cachets, qui s’élevaient à 113 millions de dollars pour les deux dernières années de la série.


Un succès incontestable

Figurant à la fois sur la liste des plus grands moments de la télévision du magazine Entertainment Weekly, celle des séries télévisées les plus importantes du magazine TV Guide et celle des meilleures émissions de télévision de tous les temps du magazine Time, The Cosby Show a décroché son lot de trophées. Paradoxalement, Bill Cosby lui-même n’a jamais remporté d’Emmy Award: il préférait voir son nom retiré des nominations puisqu’il disait détester ce genre de compétitions entre comédiens.

Selon TV Guide, «l’émission a relancé presque à elle seule le genre des comédies de situation, faisant ainsi la fortune de NBC», notamment grâce à Seinfeld, à Friends et à The Office, qui ont suivi dans son sillage. «Il faut mettre les choses en perspective et se rappeler qu’à l’époque où l’émission a commencé, la comédie était presque morte à la télévision: Cheers et Family Ties étaient les seules sitcoms à l’antenne. The Cosby Show a changé tout ça», a déclaré le réalisateur Jay Sandrich.


La délicate question du racisme

Du 20 septembre 1984 au 30 avril 1992, The Cosby Show a présenté les Huxtable comme une famille noire de classe moyenne vivant à Brooklyn. Saluée par plusieurs parce qu’elle brisait les stéréotypes raciaux en offrant une réalité différente de celle à laquelle les téléspectateurs étaient habitués, la série a du même souffle été critiquée par qu’elle permettait au public blanc de penser que le racisme et la pauvreté étaient des problèmes du passé.

Ce bémol n’a pas empêché le stratège républicain Karl Rove de rendre à César ce qui appartenait à César en affirmant que The Cosby Show avait pavé la voie vers l’élection d’un premier président noir aux États-Unis. «Lorsque l’émission était au sommet des cotes d’écoute, l’Amérique ne suivait pas les péripéties d’une famille noire. Elle suivait les péripéties d’une famille américaine», a-t-il déclaré.


Et si...

Au fil des ans, beaucoup de vedettes ont participé au Cosby Show, notamment Sammy Davis Jr., B.B. King, Adam Sandler et Stevie Wonder. Ce que peu de gens savent, toutefois, c’est qu’une autre célébrité aurait pu y jouer un personnage récurrent, celui de Sondra, la fille aînée des Huxtable.

Ce personnage n’a été ajouté qu’une fois la série en route. Si l’on est attentif, on peut en effet entendre dans le pilote que le couple a quatre enfants. Il a néan­moins été décidé qu’il devrait y avoir un cinquième enfant qui, plus âgé, incarnerait le résultat d’une bonne éducation. C’est ainsi que Sondra est née. Quand est venu le temps d’attribuer le rôle, deux jeunes femmes se sont dé­mar­quées au cours des auditions. La première, Sabrina Le Beauf, a obtenu le rôle en raison de son expérience au théâtre. Elle l’a donc emporté sur la seconde, qui était... Whitney Houston.


Revoir The Cosby Show sur DVD

Sorti en novembre 2008 afin de célébrer le 25e anniversaire de la série, The Cosby Show 25th Anniversary Commemorative Edition est un coffret de 26 DVD d’une durée de 76 heures sur lequel on trouve l’intégralité des 202 épisodes. De plus, il comprend une entrevue exclusive de 90 minutes de Bill Cosby, qui discute notamment de ses souvenirs préférés et de l’héritage laissé par la série. Le coffret contient aussi un livre traitant de la série, comprenant des détails sur la production, des photos et le scénario du premier épisode.