Télévision / Reportages

Partager
«Ma liste à moi»: Marie-Ève Janvier
© Julien Faugère

«Ma liste à moi»: Marie-Ève Janvier

Samedi 18 février 11 h 30, TVA

Par Samuel Pradier/TV Hebdo - 2017-02-06 12:48:41

À l’émission Ma liste à moi, vos artistes préférés révèlent leurs 10 plus grands désirs. En exclusivité, découvrez chaque semaine la liste des envies de chaque invité. Cette semaine: Marie-Eve Janvier.




Marie-Eve, qu’est-ce qui t’attire dans l’animation radio?

J’ai touché à la radio, il y a près de 10 ans. On m’avait demandé de coanimer l’émission du matin avec Gilles Dion, un animateur très connu à la radio de Granby. J’ai adoré faire ça, même si j’ai détesté devoir me lever très tôt le matin. Je me suis fait les dents sur la mécanique de radio, et j’ai beaucoup aimé cette expérience. Par la suite, j’ai eu quelques propositions dans les dernières années. Mais je sens que ce n’est pas encore le moment. Je suis toujours chanteuse. Refaire de la radio est dans mon plan de retraite à court ou moyen terme. Le milieu de la musique évolue, et je pense que les gens sont prêts à voir des artistes qui changent de chapeau.

Tu aimerais également vivre un mois en Italie. Y es-tu déjà allée?

J’ai clairement eu une vie antérieure en Italie. J’y suis allée deux fois avec Jean-François, il y a deux et trois ans. Nous avons été reçus chez notre amie Judith Bérard, qui a une maison à Orvieto. C’était un voyage des sens et de passion. On se parlait fort dans les restaurants, on a beaucoup ri... C’était très intense. La beauté des paysages, la bouffe, le vin, on se sentait chez nous! L’année suivante, on a ramassé nos sous et on y est retournés. C’est vraiment un coup de foudre. J’aurais le goût d’y aller au moins un mois juste pour prendre le temps de vivre la vraie vie là-bas.

La fondation de ton frère est aussi très importante pour toi. Comment souhaites-tu la voir évoluer?

Mes parents ont créé la fondation, il y a 25 ans, lorsque mon frère est tombé malade. Actuellement, je ne m’implique pas assez à mon goût. Il y a pour le moment deux rendez-vous annuels de collecte de fonds, mais j’aimerais en faire plus, d’autant plus que la fondation soutient la Chaire de recherche Louis-Philippe Janvier. Ça prend trois millions de dollars, et on n’a pas encore assez d’argent pour commencer.

La liste de Marie-Eve Janvier
Écrire tous les jours à ma fille
Avoir un bed and breakfast
Vivre un mois en Italie
Faire le Canada en roulotte en famille
Jouer dans une série télé
M’impliquer encore plus dans la fondation de mon frère
Refaire une comédie musicale
Faire du Bikram avec Alex Perron
Avoir mon émission de radio
Vivre mes folies