Télévision / Reportages

Partager
Notre vie | Une journée épouvantable
Grâce au courage de Jack (Milo Ventimiglia), toute la famille est sauvée de l’incendie. | Photo : Radio-Canada

Notre vie | Une journée épouvantable

Samedi 11 mai à 21 h, Radio-Canada

Par Christine Fortier/TV hebdo - 2019-05-02 22:16:44

Pendant de nombreuses années, le dimanche du Super Bowl a été l’un des jours préférés de Jack, Rebecca et leurs enfants. Les choses changent dramatiquement en 1998, lorsqu’un incendie détruit la maison des Pearson.

 

 

Depuis le début de la série, on sait que Jack est mort lorsque Kate, Kevin et Randall étaient encore adolescents. On sait aussi que cela s’est produit un dimanche de Super Bowl et que Kate s’estime responsable du drame. Cette semaine, on découvre pourquoi.

À la fin du dernier épisode, l’incendie provoqué par un court-circuit de la mijoteuse était en train de se propager à tout le rez-de-chaussée de la demeure des Pearson. Lorsque Jack se réveille, au début de l’épisode de ce soir, et ouvre la porte de sa chambre pour voir d’où provient la fumée qui s’y est infiltrée, il se retrouve face à un mur de flammes. 

Le sauvetage

Après avoir alerté Rebecca de ce qui se passe, il crie à Randall et à Kate de rester dans leur chambre jusqu’à ce qu’il aille les chercher, puis, une fois certain que Kevin est chez Sophie, il entreprend de secourir ses deux autres enfants. Dès que Randall est en sécurité auprès de Rebecca, Jack part à la rescousse de Kate, qui refuse d’affronter le brasier jusqu’au moment où son père a l’idée de prendre un matelas et de s’en servir comme d’un bouclier contre les flammes. Par la suite, Jack fabrique une corde avec des draps pour faire descendre sa famille dans la cour. Il s’apprête à la rejoindre quand ils entendent les jappements de Louis, le chien. Malgré les objections de Rebecca, Jack se précipite à sa recherche.

Lorsqu’il ressort de la maison, après de longues minutes d’angoisse, Louis est dans ses bras, sain et sauf. Jack a lui aussi eu beaucoup de chance. Selon l’ambulancière qui l’ausculte, ses fonctions vitales sont bonnes. Néanmoins, il a inhalé énormément de fumée, et elle lui recommande de se rendre à l’hôpital pour subir des examens plus approfondis et faire soigner ses mains, brûlées au deuxième degré. 

Avant d’accompagner Jack à l’hôpital, Rebecca annonce à Kate et Randall qu’elle les déposera chez Miguel. Elle leur dit aussi de ne pas s’inquiéter, car ils n’ont perdu qu’une maison. À ce moment-là, ils n’ont aucune raison de penser que le pire est à venir. 

Souvenirs précieux

Les segments de l’épisode consacrés au présent se déroulent 20 ans après la mort de Jack. Chaque année depuis le drame, Kate regarde en boucle la vidéo d’elle en train de chanter que son père avait tournée à son insu. Lorsque Toby lui suggère de faire une pause, elle rétorque qu’elle regarde cette vidéo avant le match du Super Bowl depuis 20 ans, car cela lui sert d’exutoire pour passer à travers la journée. 

Il va sans dire qu’elle panique quand les images de la vidéo se figent brusquement. Le ruban de la cassette que son père avait sauvée in extremis de l’incendie s’est coincé dans le mécanisme du magnétoscope. Toby éteint l’appareil en disant à Kate de ne pas s’inquiéter: il connaît quelqu’un capable de sauver le précieux souvenir.

Pendant ce temps, au New Jersey, Rebecca et Kevin discutent de ce qu’ils font durant le Super Bowl. D’habitude, Kevin se saoule et essaie de coucher avec la plus belle femme qui voudra bien de lui, tandis que Rebecca prépare des lasagnes, le plat préféré de Jack, qu’elle mange en suivant le match. Elle invite Kevin à passer la journée en sa compagnie, mais il préfère s’en tenir à ce qu’il fait habituellement pour éviter de se sentir triste. 

Comme tous les autres membres de la famille Pearson, Randall ne veut pas être déprimé le jour de l’anniversaire du décès de Jack. Il organise donc de son côté une fête pour Tess, Annie et leurs amies, car il tient à ce que ses filles aiment le jour favori de Jack. Même si l’événement est marqué par un incident impliquant M. McGiggles, le lézard que Beth et Randall ont offert aux fillettes, on découvre — par le biais d’une scène de l’épisode qui se passe dans le futur — qu’il aura également un impact considérable sur l’existence de Tess.