Télévision / Reportages

Partager
Petit écran, grandes émotions
Les filles de Caleb avec Roy Dupuis et Marina Orsini. | Photo : © Radio-Canada

Petit écran, grandes émotions

Les plus beaux souvenirs télé de 10 vedettes

Par Michèle Lemieux/TV Hebdo - 2019-06-05 14:41:21

La télévision nous fait vivre des moments passionnants. Longs métrages, séries... certaines productions laissent des souvenirs impérissables. Nous avons demandé à 10 personnalités quel était leur plus grand coup de cœur télé.


 

Julie Bélanger 

«Je capotais sur Les filles de Caleb. J’habitais encore sur la Côte-Nord. J’étais jeune et rêveuse, alors — inutile de le préciser — j’ai rêvé de Roy Dupuis… (rires) C’était tout un sexe-symbole, et il l’est resté! Quant à Marina Orsini, je l’avais découverte dans Lance et compte, mais quand je l’ai vue dans la peau d’Émilie Bordeleau, j’ai eu un véritable coup de cœur pour elle. J’ai tellement aimé cette émission que ma mère m’a acheté les romans d’Arlette Cousture pour Noël. Ça m’avait fait vraiment plaisir. Les filles de Caleb a été une série marquante lorsque j’étais adolescente.»

Ludivine Reding 

«En ce moment, je suis dans Game of Thrones, mais la série british Sex Education m’a fait capoter! Elle parle ouvertement de sujets parfois difficiles à aborder et lève le voile sur tous les tabous. Du côté des séries québécoises, j’ai commencé à regarder District 31 et j’ai vraiment embarqué! Tous les comédiens sont excellents.» 

Dave Morissette 

«Mon plus beau souvenir de télé, c’est La soirée du hockey, quand je la regardais avec mes parents. Je commençais à écouter la première période avec mon père, ma mère faisait toujours de la pizza et, exceptionnellement, j’avais le droit de boire un Pepsi durant la soirée. Mieux encore: je pouvais regarder la troisième période dans la chambre de mes parents. Je m’endormais là-dessus.» 

Julie du Page 

«J’ai adoré la série américaine Dommages et intérêts, avec Glenn Close. C’est tellement bon! J’adore cette actrice incroyable.» 

Marie-Josée Taillefer 

«J’ai plusieurs coups de cœur, mais mon premier a été Jeunesse d’aujourd’hui. C’est sentimental pour moi. En effet, c’est mon père qui réalisait l’émission, et c’est là que tout a commencé avec René, que j’allais voir répéter. J’ai des souvenirs très précis de cette émission que tout le monde regardait. Si un artiste y chantait, il devenait une révélation le jour même.» 

Annie-Soleil Proteau 

«Je suis une maniaque de télé et j’ai grandi devant le petit écran. Parmi mes très beaux souvenirs, il y a Les Pierrafeu. Tous les midis, j’allais dîner chez mes grands-parents. Après le repas, je pouvais descendre au sous-sol avec mon dessert et je regardais ce dessin animé. C’était tellement important pour moi! Récemment, on a mis en marché les coffrets des émissions doublées au Québec. Je les ai tous achetés! Je les regarde souvent en dînant le midi. (rires)» 

Rosalie Bonenfant 

«Je dois admettre que mon meilleur souvenir télé — et le plus récent —, c’est Série noire. C’est probablement celui qui me restera le plus longtemps en tête, car j’ai tellement regardé cette série! Il faut se ruer là-dessus. C’était si bien écrit qu’il m’arrivait de revenir en arrière pour réentendre ce qui venait d’être dit. Ça m’a beaucoup inspirée et ça m’a donné envie de faire quelque chose d’aussi bien. C’est une perle.» 

Anick Dumontet 

«Game of Thrones! Je ne sais pas pourquoi, puisque je n’aime ni le fantastique ni les dragons, mais j’adore cette série. La dernière saison est en cours, et ça me fait de la peine: je ne veux pas que ça se termine. J’aime les personnages et, à chaque épisode, on assiste à une vraie tragédie grecque: tout le monde meurt! C’est une grande série qui fait réfléchir.» 

India Desjardins 

«Je conserve un souvenir particulièrement tendre des Filles de Caleb. J’étais au secondaire. Le lendemain de la diffusion, toutes les filles parlaient de ce qui s’était passé. C’était la série de l’heure. Encore aujourd’hui, quand je croise son auteure, Arlette Cousture, dans les salons du livre, je suis en admiration devant elle. Cette série a marqué notre histoire.» 

Richard Abel 

«Ma série télé favorite demeure 24 heures chrono. Quand on commence à la regarder, on ne peut plus s’arrêter! C’est comme une drogue. L’histoire est racontée en temps réel, mais le rythme est incroyable. L’action n’arrête jamais, il n’y a pas de temps mort. C’est une série à suspense 
particulièrement intelligente.»