Télévision / Reportages

Partager
«Phénomènes»: Les mystificateurs (début)
Barry Jones et Stuart MacLeod. © Explora

«Phénomènes»: Les mystificateurs (début)

Lundi 1er février 21 h, Explora

Par Marie-Hélène Goulet / TV Hebdo - 2016-01-22 15:01:35

Vous est-il déjà arrivé de vous questionner sur la provenance d’étranges lumières dans le firmament? Si oui, votre gros bon sens vous a sans doute convaincu qu’elles étaient dues à un phénomène météorologique et qu’elles n’avaient rien à voir avec la présence de petits bonshommes verts. Mais qu’en penseriez-vous si plus rien ne semblait logique autour de vous?



Stuart MacLeod et Barry Jones sont deux magiciens écossais de renom. Dans les quatre épisodes de Phénomènes, ils utilisent leurs talents d’illusionnistes pour mener en bateau des citoyens anglais et américains, pour qui ils inventent des histoires qui durent plusieurs jours. Le premier épisode se déroule à Stamford, une petite bourgade qui a été nommée l’endroit le plus agréable où vivre en Grande-Bretagne. Ses 19 000 habitants y coulaient des jours heureux, jusqu’au jour où deux plaisantins ont débarqué pour simuler une invasion extraterrestre.


Panique et tours de magie

Le but de Stuart et Barry est de convaincre les habitants de Stamford que des êtres de l’espace les observent depuis des années. Pour susciter le doute dans l’esprit des résidents, le tandem projette d’abord des lumières étranges dans les cieux, ce qui éveille la curiosité des marcheurs. Se faisant passer pour deux documentaristes spécialisés dans ce genre de phénomène, les magiciens invitent ensuite les citoyens qui le souhaitent à une soirée d’observation des étoiles à la sortie de la ville.

Installés dans un champ de blé, ils racontent aux gens présents que le mois précédent, le fermier propriétaire des lieux a vu plusieurs lumières dans les cieux à cet endroit même. Ils ajoutent que ces visions, qui ont grandement perturbé le chien du paysan, ont été suivies d’une panne de courant. Une fois plusieurs témoins hameçonnés, Stuart et Barry leur offrent tout un spectacle de sons et lumières, qui se termine par la création d’un mystérieux symbole dans le champ. Ce tour est inquiétant pour les habitants et captivant pour les téléspectateurs, car le tandem n’explique jamais comment il réalise ses illusions.


Le clou du spectacle

Après cette soirée-choc, Stuart et Barry continuent de mystifier les habitants de Stamford au moyen de trucs divers. Par exemple, ils contrôlent l’esprit des chiens ou passent à travers des vitres grâce à une technologie extraterrestre... qui s’avère être du papier d’aluminium. Même si chacun de leurs tours semble grotesquement exagéré — ils font notamment apparaître des «vers extraterrestres» dans le téléphone mobile d’une jeune femme et déforment des objets en prétendant que le phénomène est causé par des roches spatiales —, le jugement de la population semble altéré par les rumeurs qui courent en ville. Pour rendre crédibles leurs propos, les illusionnistes demandent également à la vedette anglaise Stacey Solomon de venir enquêter à Stamford. En raison de la présence de cette célébrité, les gens prennent de plus en plus au sérieux les phénomènes qu’ils observent.

Non content de jouer ces tours, le tandem réserve au public une finale qui marquera à jamais l’esprit de ceux qui en sont témoins. Après des jours de rumeurs, les gens de Stamford assistent à l’enlèvement de l’un des leurs par des extraterrestres, un stratagème si bien exécuté que même certains des plus grands sceptiques seraient bernés. Auriez-vous été piégé aussi?


Les autres émissions

Le sixième sens. Dans la deuxième émission, Stuart et Barry tentent de convaincre les résidents d’Athens, en Géorgie, que leur patelin est le plus psychique des États-Unis et que, par conséquent, ils sont tous doués de grands pouvoirs.
Une ville hantée. La ville de Whitstable, en Angleterre, est célèbre pour ses huîtres, ses pubs et sa plage de galets, mais Stuart et Barry ont décidé d’ajouter un autre attrait à la municipalité: ils tentent de faire croire aux 29 000 habitants des lieux qu’un revenant hante les rues.
La malédiction du vampire. Encore en Géorgie, plus précisément à Savannah, le tandem d’illusionnistes profite de la popularité du mythe des vampires pour persuader les citoyens qu’un prédateur buveur de sang se cache parmi eux.