Cinéma / Nouvelles

Partager
Première québécoise du film «On the Road»
Marie-Ginette Guay © Daniel Maillard/Agence QMI

Première québécoise du film «On the Road»

Cédric Bélanger/Agence QMI - 2012-11-27 14:39:26

Sept mois après sa présentation au Festival de Cannes, la comédienne Marie-Ginette Guay a enfin pu voir On the Road, le 26 novembre, au Cinéplex Sainte-Foy, à Québec, lors de la première québécoise du film tiré du roman de Jack Kerouac.

«Je n’ai rien vu encore», a dit lundi, quelques heures avant d’aller voir le film, Marie-Ginette Guay, curieuse de constater quelles scènes le réalisateur Walter Salles avait conservées au montage final.

Celle qui interprète Gabrielle Lévesque, la maman québécoise de Sal Paradise, se demandait notamment si les scènes avec Michel Daigle, qui joue son mari, avaient résisté aux dernières coupures.

«Il y a des scènes où on le veillait à l’agonie et aussi celle de son enterrement. Je ne sais pas si elles sont toujours là», a-t-elle fait savoir.

Stewart, «très sensible»

Du reste, Marie-Ginette Guay garde un souvenir impérissable de ce tournage, durant lequel elle a côtoyé les acteurs Sam Riley, Garret Hedlund et l’idole des adeptes de Twilight, Kristen Stewart.

«C’est une personne comme tout le monde. Elle est très sensible. Je la trouvais très bonne et c’était agréable d’être avec elle sur le plateau», a confié la comédienne, qui avait aussi de très bons mots pour Walter Salles, le cinéaste à qui l’on doit notamment «Carnets de voyage», à propos de Che Guevara.

«Il nous laissait y aller avec notre imagination. Il est très attentif au jeu des acteurs. Souvent, au cinéma, on sent que c’est la technique qui est la reine. Mais avec lui, c’est le jeu qui est roi», a-t-elle dit.

«Pour moi, ce tournage a été l’occasion de me plonger dans ce qu’a été la vie de nos ancêtres. Plusieurs ont émigré aux États-Unis. C’est tout un pan de notre histoire qui était intéressant à comprendre», a-t-elle indiqué.

La projection de On the Road, qui prendra l’affiche au Québec le 18 janvier, constituait l’activité de clôture de l’événement Québec Kerouac 2012.