Télévision / Reportages

Partager
«Rajotte»: Un classique renouvelé
Claude Rajotte © MusiMax

«Rajotte»: Un classique renouvelé

Vendredi 15 mai 18 h, MusiMax

Par Christine Fortier / TV Hebdo - 2015-04-30 11:47:04

Après presque deux mois d’absence, Claude Rajotte est de retour à MusiMax. Sa nouvelle émission garde le titre Rajotte, car elle reste axée sur la musique et les critiques. Il y aura toutefois quelques changements sur les plans visuel et technique.




La décision de conserver le titre de l’émission Rajotte, qui a pris fin le 31 mars (MusiMax et MusiquePlus ne produisent plus aucune émission à l’interne depuis le 27 mars), allait presque de soi. D’une part, comme le fait remarquer le principal intéressé: «Le nom dit quelque chose aux gens, alors nous avons décidé de le garder plutôt que de trouver un titre qui ne voudrait peut-être rien dire.»

D’autre part, la deuxième mouture de Rajotte n’est pas à proprement parler un nouveau concept, puisqu’il y sera toujours question de musique. «C’est surtout l’habillage visuel qui changera. J’ai le goût de faire des critiques de façon différente, pour que l’émission soit plus divertissante et moins statique», explique l’animateur, qui a célébré ses 40 ans de carrière en 2014.


Rajotte à l’ère 2.0

Étant donné que l’émission du 15 mai n’avait pas encore été tournée au moment de l’entrevue téléphonique, nous avons demandé à Claude Rajotte de comparer les deux émissions pour nous donner un aperçu de la nouvelle formule.

«La dernière mouture faisait un peu “vieille télévision”. On la préenregistrait comme s’il s’agissait d’une émission diffusée en direct, alors que, de nos jours, on peut faire tellement plus grâce à la technologie! Nous mettrons celle-ci à profit dans la nouvelle version, notamment en enregistrant l’émission dans différents endroits. J’ai le goût de me promener à Montréal; le décor changera donc constamment. De plus, je recevrai un invité chaque semaine, comme c’était le cas dans Le cimetière des CD. Nous évoquerons une ancienne chronique destroy une fois de temps en temps, et je continuerai à présenter mes Top 10 très personnels sur des sujets variés, par exemple, le Top 10 de mes guitaristes préférés ou le Top 10 des pires versions de chansons de tous les temps. Je continuerai également à parler d’anciens groupes que les télé-spectateurs ont peut-être oubliés», souligne l’animateur, avant de préciser: «En ce moment, l’émission est un work in progress. Il n’y a que ma tête qui ne change pas!»

En ce qui concerne l’invité de la semaine, on peut s’attendre à voir des personnalités liées à l’actualité musicale. L’animateur confirme par ailleurs qu’il sera seul à la barre de Rajotte.


Hors des sentiers battus

L’émission de 30 minutes ne fait peut-être pas complètement peau neuve, mais cela ne veut pas dire que l’animateur passionné de musique — il a un faible tant pour le classique et le jazz que pour le techno et le UK hardcore —, ne proposera pas quelque chose de nouveau. «En ce moment, il n’y a pas d’émissions musicales à la télévision, et rares sont les stations de radio qui mettent de l’avant de nouveaux artistes. Je veux faire découvrir aux gens plein de musique qui m’excite», mentionne-t-il.

En termes de contenu, Claude Rajotte affirme qu’il se fera plaisir, c’est-à-dire qu’il parlera autant de la musique d’un artiste comme Louis-Jean Cormier que d’un groupe abracadabrant originaire d’Allemagne. «J’avais un peu abandonné les artistes plutôt marginaux, parce que j’avais reçu certaines directives. Peut-être était-ce moi qui m’imposais de fausses restrictions, parce que je travaillais à une chaîne où les gens étaient plus âgés et plus tranquilles. Je ne parlais pas de la musique que j’écoute chez moi, mais je le ferai dans la nouvelle version de Rajotte. Je reviendrai au vrai Claude Rajotte, car je suis encore curieux, et c’est cette curiosité que je veux transmettre par l’entremise de l’émission», souligne celui qui n’a que des bons mots à l’égard de Farweb (Didier Ze Mime), la boîte qui produit sa nouvelle émission.

À défaut de pouvoir donner un avant-goût de la première de Rajotte, l’animateur nous assure d’une chose: il a très hâte de tourner le premier épisode. Il aime communiquer sa passion pour la musique et, surtout, il est impatient de voir à quoi ressembla l’émission!