Télévision / Reportages

Partager
Retrouvailles | Maxime Desbiens Tremblay
Maxime Desbiens Tremblay | Photo : Gaëlle Leroyer

Retrouvailles | Maxime Desbiens Tremblay

«Je suis mûr pour décrocher un grand rôle»

Par Germain Monté/TV Hebdo - 2019-04-26 20:33:50

Ramdam est terminé depuis 2008, mais le personnage de Manolo reste bien ancré dans la mémoire de ceux et celles qui ont suivi cette émission jeunesse marquante. Aujourd’hui âgé de 33 ans, Maxime Desbiens Tremblay souhaite travailler de nouveau comme acteur.

 

 

«Chaque jour, on me parle de Manolo. Ce rôle me colle à la peau et c’est tant mieux. Certains me suivent dans mon cheminement musical actuel, mais d’autres ne voient en moi que le Manolo qu’ils ont aimé quand ils étaient jeunes. J’aimerais leur dire que la vie continue et que j’ai la tête pleine de projets. Parfois, c’est plus difficile pour un comédien très identifié à un personnage de convaincre un réalisateur qu’il peut jouer autre chose», explique Maxime Desbiens Tremblay. 

Maxime a incarné Manolo de 15 à 24 ans. Il aura donc traversé la période de l’adolescence en compagnie de son personnage. «Comme j’ai débuté dans le métier assez jeune, j’étais relativement mature pour un gars de 15 ans. Mais, au fil du temps, j’ai constaté que Manolo m’avait permis de garder mon cœur d’enfant.»

Un garçon sage

Maxime Desbiens Tremblay parle avec douceur, et ses propos sont empreints de tact et de respect. On croirait parfois même avoir affaire à un vieux sage. L’est-il vraiment? «À 20 ans, je travaillais beaucoup. Bien sûr, j’ai profité de la vie et je me suis amusé, mais j’ai aussi acheté un chalet où je peux écrire et me reposer. Même adolescent, j’étais du genre jeune adulte.» Cette sagesse agit-elle aussi quand un rôle lui échappe? «Il y a toujours une déception, car on s’attache vite à certains rôles ou scénarios. Quand je sors d’une audition et que je sais que j’ai tout donné, je suis content.» Et à quel rôle rêve-t-il? «Quand j’ai regardé C.R.A.Z.Y., de Jean-Marc Vallée, j’ai eu un pincement au cœur. J’aurais aimé jouer le personnage de Zachary», confie l’acteur.

Se faire entendre

«Je suis mûr pour décrocher un grand rôle», nous confie-t-il. Et pour y arriver, Maxime n’a jamais eu peur de forcer le destin. Ainsi, un peu avant la série Les jeunes loups en 2016, dans laquelle il a incarné le bad boy Justin Tremblay, il a quitté l’agence artistique qui le représentait depuis 24 ans. «J’ai fait de nouvelles photos et une nouvelle démo de comédien. Je voulais un changement.» Malheureusement, après Les jeunes loups, plus rien ne s’est présenté… encore une fois. Depuis, sa présence à l’écran est plutôt timide. Dans le monde de la chanson, il y a des lancements et de grands retours. Nous lui avons demandé pourquoi il ne se lançait pas dans une campagne de séduction pour revenir en grande pompe. «Bien au contraire, j’ai fait une campagne pour me faire plaisir et pour qu’on apprenne à me connaître», explique-t-il. Musicien et chanteur, Maxime s’est servi de ces deux talents dans Bleu septembre, son dernier album, où il se dévoile comme jamais. «Je me livre entièrement. Je parle de mes doutes et de mes insécurités.»