Télévision / Plateaux

Partager
Secrets de plateau: «La dérape»
Rangée du haut: Camille Felton, Guy Jodoin, Marie Turgeon, Romane Denis, Hélène Florent et Sébastien Delorme; rangée du bas: Lou-Pascal Tremblay, Samuel Gauthier et Maxime Gibeault. © Aurélie Girard

Secrets de plateau: «La dérape»

Sur la ligne de départ

Par Annie Hogue/TV hebdo - 2018-01-31 10:45:27

Club illico a ajouté une série jeunesse originale à sa programmation déjà très diversifiée. La dérape nous entraîne dans le milieu de la course automobile, où brille la jeune Julia Samson. Nous avons été invités sur le plateau de cette nouveauté qui promet.







En juin, une poignée de journalistes ont été invités à visiter le plateau de La dérape, une nouvelle série originale qui sera diffusée dès le 15 février, à Club illico. Écrite par Christian Laurence, d’après une idée originale de Richard Lacombe, elle raconte l’histoire de deux clans, les Samson et les St-Pierre. Le projet a été présenté comme une série jeunesse, mais l’histoire et le propos plairont assurément à toute la famille.


Une vieille rivalité

«La dérape raconte l’histoire de deux clans qui s’affrontent. Les pères de ces familles se connaissent déjà et se retrouvent après 20 ans. Au début de la série, les Samson vivent aux États-Unis, mais à la suite d’un drame, ils rentrent au Québec, dans la Vieille Capitale. Jeff, le père, et sa fille Julia arrivent avant le reste de la famille. À son retour, l’ancien pilote de course automobile retrouve Rick St-Pierre, son ex-coéquipier, qui était aussi son rival. Aujourd’hui, Rick est un riche homme d’affaires, propriétaire de concessions automobiles et d’un club de karting. Le club est situé à Belle-Rive, une banlieue imaginaire de Québec. Comme les Samson ont tout perdu et que Jeff cherche du travail, il reprend contact avec Rick, qui lui offre un emploi. C’est ainsi que Julia se joint à l’équipe de karting de Rick, même si ses parents ne sont pas d’accord», raconte Christian Laurence, l’auteur et réalisateur de la série.


Une fille dans un milieu d’hommes

Julia, le personnage principal de la série, a la course automobile dans le sang. Son père et son frère ont fait leur marque avant elle dans ce sport, et même si sa mère aimerait mieux la voir s’adonner à une autre passion, la jeune fille ne rêve que de tenir un volant entre ses mains. Or, la course automobile est un milieu typiquement masculin. Rick St-Pierre voit en Julia une championne qui pourrait donner à son club l’occasion de passer dans le circuit «élite» — dont font partie les meilleures équipes de l’est du Canada et des États-Unis —, mais plusieurs coureurs n’aiment pas qu’une fille fasse partie de l’équipe, et encore moins qu’elle franchisse avant eux la ligne d’arrivée! Au club de karting BRR, Julia connaîtra des victoires et des défaites, subira la jalousie des autres... et découvrira peut-être l’amour. «Son arrivée dans ce milieu d’hommes bouleversera l’ordre établi et créera bien des remous», mentionne Marc Biron, le coproducteur de la série.

Par ailleurs, nous découvrirons la résilience et la force de caractère de la jeune fille. Les Samson sont rentrés au Québec sans un sou en poche. Ils doivent refaire leur vie après avoir vécu une terrible épreuve, et leurs problèmes ne sont pas terminés.


Une distribution imposante

Plusieurs comédiennes et comédiens populaires font partie de la distribution de La dérape. Du côté de la famille Samson, Camille Felton tient le rôle de Julia, Sébastien Delorme et Hélène Florent campent ses parents, et Lou-Pascal Tremblay incarne son frère, Thomas. Le patriarche de la famille St-Pierre, Rick, est interprété par Guy Jodoin. Marie Turgeon tient le rôle de son épouse, Sandra, alors que Samuel Gauthier et Maxime Gibeault prêtent leurs traits aux jumeaux Alex et Matt. Ludivine Reding, Romane Denis, Karl-Antoine Suprice et Simon Pigeon complètent la distribution.


Les aléas de la météo

Lors de notre visite sur le plateau, l’équipe était installée dans une magnifique propriété de la région de Québec qui servait de résidence à la famille St-Pierre. Trois jours de tournage étaient prévus à cet endroit, et il a fallu composer avec les caprices de Dame Nature. Nous avons eu droit à des averses intenses avant que le soleil réapparaisse en milieu d’après-midi, et l’équipe en a profité pour tourner une scène à l’extérieur. Il s’agit du repas au cours duquel les deux familles se rencontrent pour la première fois.

«Il y a clairement un jeu de pouvoir entre Jeff Samson et Rick St-Pierre. Il y a 20 ans, Jeff était le meilleur pilote, l’étoile, et Rick, l’éternel deuxième. Jeff a été repêché par une équipe de NASCAR aux États-Unis, et Rick est resté au Québec. Aujourd’hui, il prend sa revanche. Son ancien rival est ruiné, alors que lui est devenu un riche homme d’affaires. Il fera tout en son pouvoir pour contrôler Jeff et lui montrer ce qu’il a accompli. On a un bel exemple de ça dans la scène du repas», lance l’auteur en riant.


Infos en vrac
• La série La dérape a été tournée en 21 jours. Lors de notre passage sur le plateau, l’équipe en était au 13e jour de tournage.
• Le tournage a eu lieu dans la grande région de Québec, sur la Côte-de-Beaupré, dans le Vieux-Québec et sur les plaines d’Abraham.
La dérape est la première production originale de Club illico tournée à Québec.
• La série compte 10 épisodes.
• Environ 60 personnes travaillaient sur le plateau.
• Il a fallu 30 minutes pour placer les caméras et l’équipe technique, et pour préparer les meubles et les accessoires nécessaires au tournage de la scène du repas.
• Guy Jodoin a lui-même proposé de se raser la tête pour tenir le rôle de Rick St-Pierre.


La série la dérape sera présentée sur club illico.