Télévision / Nouvelles

Partager
Sphère Média Plus: expansion à Toronto
Le monde de Charlotte, une production de Sphère Média © Radio-Canada

Sphère Média Plus: expansion à Toronto

Marie-Josée Roy / Agence QMI - 2011-12-01 12:07:04

La maison de production Sphère Média Plus, qui est à l’origine de séries à succès comme Rumeurs, Annie et ses hommes et Toute la vérité, a annoncé mercredi l’ouverture d’un bureau à Toronto.

Le producteur Jocelyn Deschênes souhaite ainsi étendre davantage ses activités du côté anglophone, tant au Canada qu’aux États-Unis, tout en continuant à développer des projets dans la Belle Province.

 

Joint au téléphone, l’homme d’affaires a révélé que c’est dans la foulée de la vente des droits d’adaptation du téléroman Le monde de Charlotte (rebaptisé Isabel) au réseau NBC, au début du mois de novembre, que la mise sur pied de la succursale de la Ville Reine s’est concrétisée.

Développer le marché

«Je veux continuer à développer en anglais, mais je veux surtout continuer à travailler en français, a-t-il expliqué. Je veux m’occuper de nos affaires à Montréal. J’ai donc rencontré, à Los Angeles, à la suite de la vente du pilote d’Isabel à NBC, une personne pour ouvrir un bureau à Toronto, qui va adapter ce qu’on fait en français, mais qui va aussi créer de nouveaux produits.»

Cette personne en qui Jocelyn Deschênes a placé toute sa confiance, c’est Carolyn Newman, une jeune productrice torontoise qui revenait tout juste d’un congé de maternité au moment de leur rencontre.

La dame hérite ainsi du titre de responsable du développement du marché anglophone nord-américain. «Elle m’apparaît être la personne parfaite pour faire ça. On a déjà deux projets en développement avec elle, pour des diffuseurs.»

Impossible toutefois de connaître la teneur des idées en question. «On va la laisser commencer à travailler, a blagué le producteur mercredi. Mais c’est une question d’une semaine ou deux avant qu’on annonce des choses.»

Un avenir difficile

Jocelyn Deschênes ne le cache pas: s’il souhaite agrandir son entreprise au-delà des frontières du Québec, c’est que le milieu de la télévision d’ici n’est pas au meilleur de sa forme par les temps qui courent.

«Les financements sont de plus en plus difficiles. Les budgets des productions n’augmentent pas, mais on continue à faire les mêmes séries. Le Québec est un marché restreint, et les prochaines années seront difficiles. C’est donc important d’avoir des entreprises solides.»

Ayant déjà adapté Rumeurs et Les hauts et les bas de Sophie Paquin dans la langue de Shakespeare, le grand manitou de Sphère Média Plus perçoit sa nouvelle filiale comme une vitrine exceptionnelle pour les créateurs d’ici.

«Ça veut dire qu’on a une ouverture sur le monde, et il faut en profiter. On pourra faire des coproductions avec le Canada anglais, la France, l’Allemagne, les États-Unis... Ici, on a beaucoup de gens qui sont capables de créer des histoires. Je veux utiliser Sphère Média comme véhicule pour exporter nos talents.»

Trois projets en chantier

Jocelyn Deschênes et ses troupes planchent actuellement sur la suite de 19-2 et sur le prochain téléroman de Chantal Cadieux, l’auteure de Providence. Ces deux projets devraient aboutir en ondes en 2013.

Une nouvelle série signée Richard Blaimert, intitulée Nouvelle adresse, est également sur les rails.