Télévision / Plateaux

Partager
Sur le plateau de «Cuisinez comme Louis»
Le chef et son invitée, Chantal Fontaine © Guy Beaupré

Sur le plateau de «Cuisinez comme Louis»

Aux fourneaux avec Louis-François Marcotte

Marie-Hélène Goulet / TV Hebdo - 2010-10-28 09:31:42

En arrivant au Local un mardi matin, on constate que le restaurant est déjà en pleine effervescence.

D'un côté bien sûr, les cuisiniers préparent tout ce qu'il faut pour le repas du midi, mais de l'autre, ce sont des techniciens de télévision qui s'affairent dans le coin où est enregistrée Cuisinez comme Louis. Entre les deux se trouve le roi des lieux, Louis-François Marcotte, à l'aise comme un poisson dans l'eau.

Un concept unique

Pour enregistrer l'émission, diffusée à Canal Vie, l'équipe de production a installé un petit îlot au fond de ce chic restaurant du Vieux-Montréal.

Avant même que l'établissement n'ouvre ses portes, Louis-François avait eu l'idée de faire un show de cuisine qui se distinguerait des autres parce qu'il serait tourné dans un restaurant.

Il ne restait qu'à vérifier si le projet était réalisable dans un lieu où se côtoient serveurs, cuisiniers et clients. Un bon preneur de son a rendu la chose possible.

Le loisir d'improviser

Chez lui, Louis-François Marcotte peut se permettre beaucoup plus qu'un animateur en studio. Le jour où nous avons visité les coulisses de l'émission, le chef a complètement changé sa recette en demandant au fur et à mesure de nouveaux ingrédients à ses complices des cuisines.

Pour ne pas faire attendre son invitée du jour, Chantal Fontaine, il a aussi utilisé son four professionnel afin de faire cuire une courge plus rapidement que dans celui de son îlot.

«De plus, ça facilite l'approvisionnement en nourriture. Souvent, Marie-Ève Charron, la styliste alimentaire avec laquelle je travaille, commande les ingrédients aux fournisseurs du restaurant. Ça lui donne accès à toutes sortes de produits», explique Louis-François.

Un tournage sur mesure

Le travail du créateur (qui est connu comme chef, comme animateur et comme auteur de livres de cuisine) est plus aisé ainsi, puisqu'il limite ses déplacements au strict minimum.

«Nous enregistrons l'émission le matin. Ensuite, je mange quelques bouchées et je traverse la rue pour me rendre à mes bureaux, où je règle d'autres affaires. Enfin, je reviens pour le tournage du deuxième segment de l'émission», explique-t-il avec son flegme habituel.

Le soir venu, l'îlot de Cuisinez comme Louis est poussé contre un mur. La table qui sert de console à l'équipe de réalisation reprend sa place, et des convives s'y attablent pour un souper gastronomique.

C'est habituellement le mardi que Louis-François enregistre son émission. À l'heure du dîner, certains clients réservent la table du fond pour être, tout comme votre journaliste, un témoin privilégié des coulisses d'une émission de cuisine pas comme les autres. 

 

Quatre questions à Louis-François Marcotte

 

Comment choisis-tu tes recettes?

Je les choisis toujours en fonction de ce que voudrait faire mon invité.

Combien de fois prépares-tu un plat avant de le faire devant les caméras?

La plupart du temps, aucune. Si je fais une erreur ou que j'oublie un aliment, je ne le cache pas, je le dis. Ça montre aux gens qu'il est facile de se corriger.

Y a-t-il des recettes à éviter à la télévision?

Non, on peut tout faire. Par contre, j'essaie de choisir mes ingrédients en fonction de leur accessibilité. C'est très important pour moi que le monsieur d'Amqui et la madame de Sept-Îles arrivent à trouver tous les aliments nécessaires à la recette.

Reçois-tu de l'aide?

Je fais mes recherches avec ma styliste culinaire, Marie-Ève Charron. C'est également elle qui fait la présentation du plat afin qu'il soit parfait pour la photo finale.