Télévision / Reportages

Partager
Victor Lessard | L’horrible lutin du père Noël
Samuel (Benoit McGinnis) cache bien son jeu... | Photo : © Addik TV

Victor Lessard | L’horrible lutin du père Noël

Mercredi 15 mai à 21 h, addikTV

Par Marie-Hélène Goulet/TV hebdo - 2019-05-02 23:06:22

Victor, qui soupçonnait le fils de Tanguay d’être aussi pourri que son père décédé, réalise qu’il a fait fausse route. Tout comme lui, Simon ne porte pas les abominations de son paternel dans sa personnalité. Le jeune homme est même en danger…

 

 

Au début du huitième épisode de la deuxième saison de Victor Lessard, Victor accourt à la rescousse de Simon, après avoir compris que ce dernier n’avait rien à voir avec les gestes commis par son père. Bien que plusieurs indices aient pointé vers l’implication du jeune homme handicapé dans le réseau de proxénétisme Fatima, il semblerait que Simon soit blanc comme neige; ce serait l’amour qu’il portait à son père qui l’a aveuglé et l’a mené à mentir aux enquêteurs, pour protéger la mémoire du défunt. Il regrette toutefois amèrement de ne pas avoir collaboré à l’enquête autant qu’il l’aurait fallu.

Un héritage sale

Simon est scandalisé lorsqu’il découvre que l’héritage que son père lui a laissé provient d’argent sale, récolté par la vente de jeunes filles aux plus offrants. Et il n’avait aucune idée que les crimes de son père font de lui une cible de plus pour ceux qui souhaitent étouffer l’affaire. Quand il se retrouve face à face avec un meurtrier, son seul espoir de survie repose entre les mains de Victor, qui cherche à l’atteindre avant qu’il ne soit trop tard. Heureusement pour Simon, l’ennemi numéro un du commandant Tanguay ne lui souhaite que du bien et fait tout son possible pour le protéger. Victor arrivera-t-il à temps pour sauver le jeune homme qui, à cause de son handicap, est très mal placé pour se défendre?

Samuel ou Maxime?

Jamais Simon n’aurait suspecté que Samuel Martineau, de l’Accueil Ici Maintenant, puisse être un danger pour lui. L’intervenant plutôt introverti cache cependant une double personnalité qui peut être cruelle, mais aussi vulnérable lorsqu’elle prend le prénom de Maxime. Martineau n’agit toutefois pas seul; il tue sur commande. Mais qui lui donne ses ordres? Serait-il le lutin maléfique d’un père Noël sanglant? C’est ce que Nadja et Jacinthe cherchent à découvrir en fouillant son appartement. Les deux femmes dans la vie de Victor, qui ont d’abord été méfiantes l’une envers l’autre, forment finalement un excellent duo sur le terrain. Solidaires et intuitives, les deux enquêteuses redoublent d’efficacité lorsqu’elles s’allient. Elles découvrent ainsi un passé sombre, même horrifiant chez Martineau; cette enfance explique bien le titre que l’auteur Martin Michaud a donné à l’épisode: Musée des horreurs.

Victor en danger

Pendant que Jacinthe et Nadja font progresser l’enquête en compagnie de la brigade de l’identité judiciaire, Victor reste seul à l’Accueil Ici Maintenant en espérant protéger la prochaine victime de Martineau, de qui il a deviné l’identité. Bien qu’il aime faire les choses à sa manière, l’indépendance de l’enquêteur est souvent source de danger. C’est ainsi qu’en jouant les justiciers en solitaire, Victor se retrouve pris en otage par un dangereux assassin. Même désarmé, le diplomate enquêteur arrive toutefois à faire parler son assaillant et à en apprendre plus non seulement sur lui, mais aussi sur les nombreuses personnes impliquées dans le dossier Fatima. La survie de l’enquêteur, qui a affaire à un déséquilibré, est loin d’être assurée. Pourtant, un énigmatique personnage lui vient en aide.

À la rescousse de Lily-Jade

Libérée du réseau de prostitution, Myriam Cummings refuse de quitter le pays sans sauver Lily-Jade, mais elle ignore où la trouver. Toujours hébergée par Eugène Mayrand, cette dernière ne sait plus si elle peut faire confiance à son protecteur; celui qui semblait être un philosophe inoffensif a dévoilé une facette vengeresse de sa personnalité d’une extrême violence. Lily-Jade en veut aux hommes qui l’ont agressée, mais elle n’est pas certaine de vouloir devenir elle-même une agresseuse. Réussira-t-elle à suivre ce que lui dicte sa conscience, malgré la manipulation intense que lui fait subir Eugène?